Nicolas Sarkozy s’exprime à la tv et s’adresse à tous les Français qui ont peur, disant qu’il veut les protéger. Dans la salle où on est tout le monde écoute. « C’est un fort, il est très fort », murmure un black, Franck Yonbouz, qui avait voté Bayrou pour faire obstacle à Sarkozy. « Là, ajoute-t-il avec un brin de dépit, le vent est en train de tourner en sa faveur. »

Quelques instants plus tôt, une militante de l’UDF estimait elle aussi que la mathématique était favorable au candidat de la droite, mais je dois dire que sa mathématique n’était pas si limpide que cela. J’aurais de la peine à vous la restituer. Ici l’ambiance est très mesurée, pas d’explosion de joie. J’ai l’impression qu’il y a peu de partisans de Sarkozy. Et ceux qui ont voté pour François Bayrou, assez nombreux en revanche, semblent très déçus. Quant aux électeurs de Ségolène Royal,ils ne pavoisent pas: ils ont l’air de trouver la victoire difficile et au fond, peu ont voté pour elle, la plupart ont voté contre lui…

Une seule personne est enchantée, c’est Marie-Françoise Colombani, journaliste à « Elle », qui s’enthousiasme de la participation et de l’intérêt des gens : « C’est génial ce qui s’est passé, j’ai reçu toute la journée des sms, comme un jour de final au mondial ! Et désormais, Royal ou Sarkozy, c’est le débat démocratique… »

Alain Rebetez

Alain Rebetez

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021