Organiser la soirée électorale de Villeurbanne c’était censé être du gâteau. Samia Belaziz a tout fait pour nous faciliter la tâche, elle nous a trouvé une salle équipée d’internet et fait venir du monde pour regarder avec nous l’annonce des résultats devant une télé, elle a même fait les courses pour un petit buffet. Mon boulot à moi, dans un premier temps, était d’établir une connexion internet et de brancher la webcam pour avoir une liaison avec le QG général situé dans les locaux du nouvel Obs à Paris. Comme je suis le dernier des branquignoles, j’ai demandé à mon ami Vuu San, expert en coup fourrés et en informatique de me prêter main forte. Après un millier de péripéties, et l’aide d’un autre petit génie de la toile, le jeune Farid, la connexion est établie mais impossible de brancher la webcam. J’avais envie de pleurer. Plan B, on fait tout avec les portables fournis par SFR en visio conférence. La connexion internet me lâche en plein milieu de l’émission, je perds le contact avec l’équipe à Paris : du stress, du stress, et du stress. Le boulot fut néanmoins à peu prêt fait, des réactions à chaud, des interviews, tout ça dans une ambiance festive tant deux événements ont galvanisé la foule : Ségolène au deuxième tour, et le FN en déroute. 

Idir Hocini, Vuu San, Syllep

Idir Hocini

Articles liés

  • À Aubervilliers, la NUPES se rassemble « pour l’histoire »

    La NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale - s'est lancée officiellement à Aubervilliers. Après des jours de négociations médiatisées, les partis de gauche se sont réunis samedi 7 mai en Seine-Saint-Denis pour lancer officiellement la campagne des législatives avec lesquelles ils et elles espèrent transformer l'essai de Mélenchon à la présidentielle. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 08/05/2022
  • Législatives vues des quartiers : l’union et maintenant quoi ?

    Alors que La France Insoumise mène les négociations pour finir l'union de la gauche avec le Parti Socialiste, après les communistes et les écologistes, dans les quartiers le sentiment paraît mitigé. Entre la possibilité de voir la gauche s'imposer aux législatives et la mise à prix des circonscriptions populaires, au grand dam de certains élus de terrain. Décryptage.

    Par Jalalle Essalhi
    Le 05/05/2022
  • Dans le XIXème, on a voté Macron à « contre-cœur »

    Fief Mélenchoniste au premier tour, le XIXème arrondissement a finalement voté à 85,85 % pour Emmanuel Macron au second tour. C’est d’ailleurs à Paris, que le Président réélu réalise ses meilleurs scores. Kamélia Ouaissa est allé à la rencontre des électeurs, souvent coincés entre devoir et amertume. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 26/04/2022