Elle se refusait jusqu’à présent de dire qui elle soutiendrait. Mais « le moment est historique » dit-elle au Bondy Blog annonçant son soutien à Benoît Hamon. Interview.

Quand on interrogeait Sylvine Thomassin, maire de Bondy (Seine-Saint-Denis) il y a encore quelques jours sur le candidat qu’elle allait soutenir, elle se gardait bien de donner son avis. Encore récemment, elle déclarait qu' »à partir du moment où aucun candidat ne représente les valeurs de Martine, je ne soutiens personne ». D’ailleurs, peu de maires de gauche en Seine-Saint-Denis ont annoncé publiquement leurs choix. Mais les temps ont changé : il y a eu d’abord le Carrefour des Gauches que sa ville a accueilli 26 novembre réunissant à ses côtés Christiane Taubira, Anne Hidalgo, Claude Bartolone, Martine Aubry et qui n’a donné aucune solution à la crise de la gauche ; il y a surtout eu le renoncement inattendu de François Hollande. Aujourd’hui, Sylvine Thomassin annonce finalement au Bondy Blog qu’elle apporte son soutien à Benoît Hamon.

Bondy Blog : Vous disiez encore il y a quelques jours que vous ne soutiendrez personne. Pour quelles raisons avoir changé d’avis?

Sylvine Thomassin : C’est vrai, c’est ce que j’avais dit mais je considère le moment historique au vu de la situation du Parti socialiste en particulier et de la gauche en général. Personne n’est en capacité de dire ce que va donner la primaire, ce que va donner l’élection présidentielle. Moi, je suis une Aubryste depuis toujours mais Martine Aubry est en train de passer la main. Mon choix personnel, c’est de soutenir Benoît Hamon.

Bondy Blog : Pour quelles raisons lui apportez-vous votre soutien ?

Sylvine Thomassin : Pour moi, on ne vote pas  juste pour une personne, une incarnation, on vote pour des idées et un programme. Il n’y a pas de candidat de droit divin comme certains voudraient nous le faire croire. Benoît Hamon est selon moi, le seul, vraiment, à avoir beaucoup travaillé son programme, à développer de vraies idées sur la transformation du travail par exemple, à faire des propositions. Il est sans doute le plus écologiste des candidats. C’est pour moi celui qui arrive à réunir le mieux la gauche sociale et la gauche écologiste.

Bondy Blog : Le candidat de droit divin comme vous dîtes, c’est Manuel Valls ? Pourquoi ne pas le soutenir ?

Sylvine Thomassin : Je ne pourrai jamais soutenir Manuel Valls, ce n’est pas mon ADN. Pour moi, c’est un camarade du Parti socialiste mais il incarne une gauche identitaire, une laïcité punitive et une brutalité de ton que certains appellent « autorité« . Moi je suis pour le dialogue. Je serai toujours pour Jaurès plutôt que Clemenceau.

Propos recueillis par Nassira EL MOADDEM

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022