[#PRÉSIDENTIELLE2017] Ils ont 18 ans et votent pour la première fois. Quel est leur rapport à la politique ? S’y intéressent-ils ? Si oui, comment ? Si non, pourquoi ? Est-ce que cette élection présidentielle, avec ses enjeux, représente une certaine pression pour ces jeunes ? Rencontres.

Les invités :

Yoane Dô, Terminale ES2 au lycée Jean-Renoir (Bondy). Il a participé aux ateliers de préparation à Science po dans son lycée, il est plutôt sensible à la politique.

Dylan Lantis, Terminale gestion administration au lycée Théodore-Monod (Noisy-le-sec). A voté au premier tour mais plus « parce que c’était mon devoir que par conviction »

Latifa Bouaddi, Terminale ES1 à Jean Renoir (Bondy). Sensible à la politique, a voté au premier tour.

Cirine, élève de Terminale à Jean Renoir,
a 17 ans. Elle n’a donc pas le droit de vote mais elle raconte justement être « frustrée » de ne pas pouvoir voter dimanche parce qu’elle s’est intéressée en profondeur à la campagne.

Émission construite et animée par Sarah Ichou.

Célia Kadi aux réseaux sociaux.

Articles liés

  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021
  • Dégoutée, la jeunesse communiste lâche-t-elle Fabien Roussel ?

    Une partie des jeunes militant·e·s du PCF, des JC (Jeunes Communistes) et de l’UEC (Union des Etudiant·e·s Communistes) se sentent trahi·e·s par les dernières sorties médiatiques du candidat du parti Fabien Roussel. Des ruptures déjà ancrées sur des enjeux de société semblent aussi se consolider, dans un choc de génération. Témoignages.

    Par Anissa Rami
    Le 15/09/2021