Le Bondy Blog ouvre ses colonnes à un ensemble de collectifs et d’associations citoyennes d’Île-de-France et de province. Ces acteurs de terrain rappellent un constat : les habitants des quartiers populaires subissent depuis des décennies inégalités scolaires, chômage, discriminations, violences policières. Ils appellent le Premier ministre à prendre ses responsabilités.

Entendez, Monsieur le Premier ministre, ce cri qui monte de jour en jour des quartiers populaires, cette soif de justice et d’équité.

Nous, collectifs et associations citoyennes qui intervenons depuis des années dans les quartiers populaires pour combattre les inégalités, promouvoir la solidarité et garantir la cohésion nationale malgré toutes les difficultés qui touchent nos concitoyens, nous vous appelons en urgence à venir nous rencontrer sur nos territoires.

Cela fait des décennies que la violence policière frappe dans les quartiers populaires et fait des victimes trop nombreuses. Cela fait des décennies qu’un sentiment d’impunité des policiers qui commettent ces actes perdure. En 2005, c’était Zyed Benna (17 ans) et Bouna Traoré (15 ans), à Clichy-sous-bois, qui mouraient électrocutés alors qu’ils étaient poursuivis par la police. Le 19 juillet 2016, c’était Adama Traoré (24 ans), de Beaumont-sur-Oise, qui mourait à la suite d’un contrôle d’identité. Aujourd’hui, c’est Théo (22 ans), d’Aulnay-sous-Bois, qui a été violemment pris à partie, insulté, roué de coups et violé, avec au final un arrêt de travail de soixante jours et un traumatisme physique et psychologique à vie. Combien de drames, de vies brisées faudra-t-il compter pour avoir enfin une réponse politique et nous rappeler que nous vivons dans un pays d’égalité et de droits de l’Homme ?

Nous exigeons que toute la lumière soit faite, que la justice soit à la hauteur de nos attentes et que cessent ces agissements inhumains, violents qui sont régulièrement condamnés par la Cour européenne des droits de l’Homme, Amnesty International et bien d’autres. Il faut mettre un terme à ces pratiques qui nuisent à nos valeurs républicaines et démocratiques et qui entachent les missions parfois difficile des forces de l’ordre.

Nous aimons à rappeler les propos de Gandhi : « La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu’au plus fort ». Pourtant, depuis quarante ans, les habitants des quartiers populaires subissent des politiques publiques qui ne font qu’aggraver les inégalités.

Qui subit les premiers l’échec scolaire,  le chômage et les discriminations ? Les habitants des quartiers populaires ! Qui subit le non accès à la santé, à la culture, à des logements décents ? Les habitants des quartiers populaires !

Tout cela, vous le savez, Monsieur le Premier ministre, mais vous refusez d’entendre la colère des habitants des quartiers populaires qui ne font qu’exiger leurs droits face aux injustices et aux discriminations qu’ils vivent. La situation est très grave parce que les politiques ont brisé la confiance de toute une génération vis-à-vis de son pays et des valeurs qu’ils y ont apprises d’égalité et de droits de l’Homme.

Au-delà des constats, du passif et des tensions actuelles, nous, collectifs et associations citoyennes, sommes avant tout une force de propositions composée de talents et de compétences à l’image de cette France d’aujourd’hui qui innove et qui entreprend pour l’intérêt de tous.

Entendez-nous aujourd’hui. Demain, il sera trop tard.

Collectifs de quartiers et associations citoyennes d’Île-de-France et de province

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022