Hier soir, à l’heure apéritive, je me suis remis de mes émotions (lire post précédent) devant un porto blanc. J’avais accepté l’invitation de Jean-Claude Benard, webmaster de profession, qui possède son propre blog (http://slovar.blogspot.com). A Bondy Nord, il habite la petite maison où il est né, il y a 50 ans, dans une rue pavillonnaire qu’il me présente sommairement:  » Les voisins viennent d’ex-Yougoslavie. A côté, c’est des Africains du Nord. Un peu plus loin, des Chinois. »

Jean-Claude Benard ne se plaint pas de ce brassage: « Il n’y a pas de problèmes. A partir du moment où les gens sont propriétaires, ça change tout. Nous nous côtoyons dans une espèce d’indifférence polie. » Sur les immenses clapiers qui font la mauvaise réputation de Bondy Nord, son opinion est tranchée: « Je pense comme l’architecte Roland Castro qu’il faut raser ces horreurs où la mixité sociale est égale à zéro. »

Quand un blogueur rencontre un autre blogueur, qu’est-ce qu’ils se racontent? Des histoires de blogueurs? En réalité, nous avons surtout discuté de cette éternelle tragi-comédie que constitue la politique française. Mais il m’a aussi fait part de ses interrogations sceptiques sur L’Hebdo Bondy Blog, que je livre à votre propre appréciation: « Comment se fait-il que nos amis suisses se passionnent tout à coup pour quelque chose qui, en France, n’est vraiment pas ce qu’il y a de plus intéressant? Au fond, est-ce que vous n’êtes pas en train de montrer le zoo des banlieues? »

 

Par Michel Audétat

Michel Audétat

Articles liés

  • Qui sont les femmes derrière les “salons de beauté indiens” ?

    Les salons de "beauté indiens" fleurissent dans les quartiers depuis de nombreuses années. Mais derrière les portes de ces instituts, se cachent des modèles de féminisme et d'entrepreneuriat issu de la diaspora pakistanaise, indienne ou népalaise. Amina Lahmar a franchi le pas de plusieurs établissements pour écouter une autre histoire de l'immigration en France. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 26/01/2022
  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022