J’ai voulu avoir l’opinion de personnes que je ne connais pas ! Comme je sais que certains jeunes traînent pas loin de la gare, j’ai été faire un tour par là-bas… Je me suis présenté et je leur ai demandé si la présence des caméras de France 2 qui me suivaient cette après-midi-là pour un sujet sur le Bondyblog ne les dérangeait pas. Il y a Adil et un ami à lui, tous deux ont une formation d’électricien. Adil s’est inscrit dans cinq boites d’intérim, son ami a travaillé pour la dernière fois il y a un mois mais seulement pour une petite mission « rien que des petites missions »  me répète-t-il…

Adil avait plus de choses à dire.

C’est vrai que ceux que je croise, qu’ils soient formés ou pas, ont du mal à trouver un boulot. Les patrons sont t il racistes ? Les gens en France n’ont pas compris les jeunes émeutiers. J’ai tout entendu : « oui ils brûlent des voitures, ils se font concurrence entre villes, à qui va brûler le plus de voitures ce soir « . Mais la vrai cause : un ras le bol général d’une couche de la population qui est mise de côté et se sent rejetée hors de l’ascenseur social. C’est vrai aussi que les politiciens dans ce pays promettent des choses et ne tiennent pas leur parole et Dieu sait que dans les banlieues la parole est très importante.
 

Je demande à Adil s’il vote. Il me répond sèchement : « non « 
Pourquoi ? (écoutez l’audio)

 

Marianne ressaisis toi et ouvre les yeux…

Est ce que tu penses que les politiques sont des menteurs ?

 

 

Après l’interview, j’ai eu l’impression de me regarder dans une glace.

 

 

C’est vrai que maintenant je suis journaliste pour le blog mais moi aussi j’ai le même problème d’emploi.Pourquoi on nous tourne le dos ? Telle est la question et je n’ai toujours pas trouvé de réponse. A-t-on oublié que nos grands parents ont défendu la France et qu’ils ne se sont pas défilés sur les champs.

A-t-on oublié que nos parents ont reconstruit le pays après la guerre. Pourquoi nous dire d’aller à l école si on ne peut pas se servir de tout ce qu’on a appris.Après les émeutes, Jacques Chirac nous a dit que nous étions tous des enfants de la République… 

El Houari M. Kamel

Kamel El Houari

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021