Hier soir, j’ai beaucoup hésité. Fallait-il aller à Paris pour suivre les jeunes partis fêter du côté des Champs-Elysées et du Trocadéro? Ou plutôt rester à Bondy? Bien sûr Bondy était plus original. Et ça me permettait de rattraper un ou deux blogs en retard. J’ai acheté vite fait de quoi gueuletonner (la France m’épate toujours, à 19h ou 20h, il y avait encore plusieurs magasins ouverts) et je me suis préparé une petite table de fête un brin stoïcienne que je vous laisse découvrir.

Peu avant minuit, j’ai enfourché le vélo et suis parti à travers la ville. Les rues étaient calmes, presque désertes. A minuit, je franchissais le canal de l’Ourcq quand une espèce de clameur joyeuse s’est élevée. Ca venait des grands immeubles. En traversant Bondy nord, il y avait un peu partout des gens aux fenêtres pour taper sur des casseroles et lancer dans la nuit: Bonne année!

J’ai croisé quelques voitures qui klaxonnaient à tue-tête, un groupe de jeunes filles rigolardes qui ont refusé d’être prises en photo (quoique la plus mignonne semblait regretter que les copines n’en veuillent pas), je me suis un peu perdu mais n’ai vu aucune voiture en feu.

Au bout de deux heures, j’ai retraversé l’Ourcq. Là j’ai pris une photo. Cette étrange frontière en forme de no man’s land entre les parties sud et nord de la ville me fascine. Elle a un charme nostalgique. C’est un endroit comme un autre pour passer de 2005 à 2006. Bonne Année!

Par Alain Rebetez

Alain Rebetez

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021