En me rendant à la Maison des jeunes et de la culture de Lyon, à Saint-Just, j’entends des lycéens discuter entre eux et lancer une phrase loin d’être anodine : « On est dans un pays des Droits de L’Homme, qui est en train de devenir un pays de racistes ! » Je leur demande pourquoi un tel coup de gueule. Ils me racontent qu’ils ont reçu une classe danoise pour un échange scolaire et que, vendredi, ils ont souhaité se rendre au bowling de Brignais.

« Malheureusement, l’un des élèves a été refoulé parce qu’il est de confession sikh, et que, de ce fait, il porte un turban », me racontent les lycéens. Je décide donc de me rendre à ce fameux bowling pour en savoir un peu plus. Les portes sont closes mais, derrière la vitre de l’entrée, on peut apercevoir les tarifs et un panneau interdisant l’entrée aux chiens et aux foulards et également aux survêtements et chapeaux. Je montre la photo à une amie, Nassira, qui porte des chapeaux pour cacher ses cheveux. « Quand je vois cette photo, je pense immédiatement à « Interdit aux chiennes et aux musulmanes » », confie la jeune femme. Autre ami, autre réaction : « Cela me rappelle la guerre, interdit aux chiens et aux juifs ou l’apartheid en Afrique du sud et les années noires de l’Amérique », dit Eric.

Contacté par téléphone, Benjamin, le responsable, me renvoie sur le site du bowling (www.bowlingdefrance.com) afin de consulter le règlement intérieur. Sur le site web, la notion de foulard a été changée par celle de couvre-chef. Je contacte alors le bowling de la Part-Dieu afin de savoir si un tel règlement intérieur est propre à tous les bowlings du Grand Lyon. De leur côté, la réponse est claire. « Non, nous n’avons pas un tel règlement ! Pour entrer, il suffit d’être habillé correctement, c’est tout. » Affaire à suivre.

Azzedine Benelkadi (Lyon Bondy Blog)

Azzedine Benelkadi

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022