LA MESSE EST DITE. Dixième épisode de la chronique dominicale de Lansala. Il décrypte la célébration de la victoire de l’équipe de Paris Saint-Germain  qui restera  inoubliable !

La vie suit son cours, je laisse mon empreinte le temps d’un set !

Le dimanche 12 mai était un soir mémorable, le lendemain fut bien meilleur !  Il n’y a pas besoin de faire partie des aficionados du ballon rond pour savoir que Paris Saint-Germain, communément appelé PSG est champion de France. Le club parisien s’est imposé avec une légère victoire sur la pelouse de Gerland 1 à 0 ! Elle restera dans les annales, est-ce pour le but de Jérémy Ménez ? Non ! Est-ce parce que c’est l’histoire d’une équipe qui s’est forgée malgré les critiques fustigeuses ? Non, non et encore non comme le dit Polnareff !

Le dernier titre du club date de la saison 1993-1994, donc la fête se doit d’être conséquente pour ne pas dire démentielle. Je vois une foule en liesse se donnant la main chantant. Les feux d’artifice recouvrent le ciel noir donnant un éclat à cette célébration. Il faut que j’arrête sérieusement l’alcool, laisse-moi compagnon d’infortune cette nuit ça sera sans toi. Je pense qu’il y a erreur sur la marchandise. J’ai confondu la parade de World Disney et celle de la victoire de PSG. Ici c’est Bagdad à remplacer le : « ici c’est Paris ! »

Le foot le sport déchaîne les passions, mais pas seulement. Alors qu’une fête devait avoir lieu, c’est un ouragan de folie qui a pris d’assaut le Trocadéro. La ville lumière prend une sacrée claque qui l’a fait passer de ville glamour en secteur désolé. Voiture cramée, magasin pillé, un grand bordel organisé … Les auteurs sont des jeunes d’un peu partout contrairement à ce que scandent certains députés à langue bien pendue.

Ces jeunes, autrement dit les : « casseurs flotteurs » ont le cerveau à l’envers. Il saccage leurs joies et fête leurs tristesses. Je sais c’est incompréhensible, mais bon … Le football insuffle aujourd’hui des révolutions, On aurait vraiment tout vu ! Alors qu’est-ce que va engendrer le politique ?

Il y aura des retombés, car il y en a toujours. Un tango des plus sensuel s’organise entre un couple improbable entre L’UMP et le FN. Ils se confortent de plus en plus dans leurs idées. Un terrain d’entente pour punir ces troubles fêtes. Que gagne-t-on dans cette histoire ? Cet événement nourrit des stéréotypes déjà bien garnis. J’entends déjà d’ici les anciens dire : « ces jeunes sont irrattrapables  !»

C’est une éternelle mascarade qui se trame sans mascara.

Lansala Delcielo

 

Articles liés

  • Des JO et des Juges : les vendeurs à la sauvette dans le viseur

    À l'approche des Jeux Olympiques, consigne a été donnée de nettoyer l'espace public. Une directive qui a forcément des conséquences sur les juridictions. Jusqu'à l'ultime épreuve, le BB chronique le quotidien du tribunal de Bobigny. Dans ce premier numéro, il est question des vendeurs à la sauvette. Poussés par la faim, ils reviennent inlassablement dans la rue malgré les arrestations et les condamnations.

    Par Meline Escrihuela
    Le 27/02/2024
  • Région Île-de-France : les coups de pouce aux lycées privés ne passent pas

    Les révélations en cascade au sujet du lycée Stanislas ont remis sur la table la question du financement des établissements privés par les deniers publics. À l’échelle de la région Île-de-France, les fonds consacrés à cet établissement, et au privé en général, interrogent.

    Par Imane Lbakhar
    Le 26/02/2024
  • Série – Musulman(e)s & Citoyen(ne)s

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane. Une série signée Ayoub Simour.

    Par Bondy Blog
    Le 23/02/2024