En tête de cortège de la manifestation du 26 mai à Paris, des militants des quartiers populaires avec notamment Assa Traoré, la soeur d’Adama Traoré, mort le 19 juillet 2016 dans les mains des gendarmes de Persan (Val d’Oise) dans des circonstances encore floues.

Parmi les slogans scandé, « Macron t’es foutu, les quartiers sont dans la rue » ou « Justice pour la France » qu’Assa Traoré a fait répéter à la foule après son discours à Bastille.

En tête de cortège aux côtés d’Assa Traoré, Edouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie, en tee-shirt rouges ici, et le père de Curtis, un jeune en quad mort en mai 2017 percuté par un bus à Massy alors qu’il fuyait un contrôle de la BAC : « Aujourd’hui, je suis là par solidarité. On est là pour se battre jusqu’au bout et avoir une réponse de la justice. »

L’ombre d’Adama Traoré planait dans cette tête de cortège inédit

En haut des marches de l’opéra Bastille, Assa Traoré prononce un discours : « Aujourd’hui, le peuple a pris la tête du cortège. Le parti politique qui nous représente c’est vous, c’est vous le parti politique de la France. Il n’y a pas d’État sans nous. Il faut faire des alliances puissantes. Il faut renverser le système, nous avons tous le même système de répression devant nous ».

Articles liés

  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022
  • À Saint-Denis, Profs et Parents épuisés mais solidaires face au protocole sanitaire

    Face à des protocoles sanitaires compliqués à suivre pour les profs et les parents, une grande majorité du personnel de l'Éducation Nationale fait grève ce jeudi 13 janvier 2021 pour signifier sa colère au Ministre Jean-Michel Blanquer. À Saint-Denis, à la fracture sociale s'ajoute la gestion de la crise sanitaire pour des profs au bord de l'implosion. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 13/01/2022