Au seuil des vacances scolaires propices à la détente, la prise de recul et à la réflexion, nous vous adressons ce message à vous qui participez à faire vivre ce blog, votre blog.

La rédaction a été interpellée par certains commentaires récents. Faut-il être plus strict dans l’administration des commentaires ? L’un d’entre-vous, Bob, a répondu que cela porterait nécessairement atteinte au principe de liberté qui doit présider au développement des débats. Nous intervenons, donc, mais le moins possible, pour effacer les insultes, les attaques personnelles, et toute forme d’atteinte à la dignité, que ce soit celle d’un commentateur, d’un blogeur ou de qui que ce soit…

Nous avons également été choqués par certains commentaires douteux, notamment sous l’article consacré à la Merguez party des handballeurs. Les critiques sont les bienvenues, mais n’ont aucun intérêt quand elles s’en prennent de manière grossière et gratuite aux auteurs des posts, avec lesquels l’ensemble de la rédaction est de toute façon co-signataire. Nous invitons les auteurs à réfléchir à l’intérêt de leurs interventions, du point de vue du débat que nous essayons de susciter. Nous nous excusons auprès de l’écrasante majorité d’entre vous qui avez compris cela.

L’intérêt du Bondy Blog, c’est aussi qu’un débat libre y prenne ses quartiers. Nos blogueurs sont de jeunes Bondynois. Ils sont d’âges différents et de formations différentes. Tous sont bénévoles. La majorité d’entre-eux n’a reçu aucune formation journalistique: ils se forment, avec les moyens du bord. Nous nous efforçons de leur inculquer des règles de forme, sans entraver leur liberté quant au fond: le choix des sujets, l’angle retenu, leur regard à eux. Alors forcément, les articles sont de densité inégale. Autant le dire tout net: nous ne serons jamais L’Hebdo ni Le Monde diplo. Mais nous vous promettons qu’au sein de notre production, vous continuerez de trouver de quoi réfléchir à des sujets et des angles originaux. Sans prétendre pour autant représenter LA voix des banlieues. La banlieue c’est tout sauf monolithique. On y trouve une extraordinaire diversité sociale, ethnique, culturelle etc. On y trouve aussi un condensé des problèmes qui sont posés à l’ensemble de la société française. Et vos commentaires sont d’une valeur primordiale tant il est vrai que le débat libre, mais aussi courtois et de bonne foi, peut seul permettre de cerner une réalité aussi complexe.

Nous concevons nos sujets de blog comme des points de départ, matière à inspiration, que des jeunes gens formulent du haut ou du bas de leur jeune expérience. Notre vocation est triple :


1. offrir un espace de débat vraiment libre et interactif,


2. former des jeunes de Bondy à pratiquer une langue de travail, intégrer un format, respecter des délais. Une manière de leur forger un avenir,


3. faire entendre des voix qui sont absentes des grands médias, éclairer des problématiques qui ne font pas tous les jours la une des journaux.

Au plaisir, donc, de continuer à vous surprendre, de vous lire et parfois de croiser le fer avec vous.

La rédaction du Bondy Blog

Bondy Blog

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021