Ce samedi matin, Mohammed Djeroudi me prend avec lui à la poste pour retirer la « light box » qui devrait enfin nous donner l’accès à l’ADSL dans l’appartement. Je me suis énervé. « Mais pourquoi, le facteur n’a pas laissé le paquet dans la boîte aux lettres comme en Suisse. Cela nous aurait évité de faire la queue! » Naïf! « Les jeunes auraient vite fait de la voler », me répond Mohammed.

Je suis toujours étonné du naturel avec lequel, il prend note des manifestations du mal-être de la cité. Un peu comme s’il constatait un phénomène d’une évidence aussi incontestable que la rondeur de la terre ou la lumière du soleil. Il ne se laisse pas impressionner, il se contente, infatigable, d’essayer d’y remédier.

Par exemple par le dialogue. Dans la file d’attente de la poste, (d’une lenteur incroyable ici), Mohammed réussit à faire discuter tout le monde de l’ex-parisienne du 16ème, au beur, au noir ou à l’helvète. Tout de suite, la cité se fait un peu moins grise.

Par Pierre Nebel

Pierre Nebel

Articles liés

  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021
  • ‘Qui va accoucher les femmes ?’ : le cri d’alerte des sages-femmes de Saint-Denis

    A l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'annonce de la fermeture de plusieurs lits en salles de naissance a fait déborder le vase pour les sage-femmes en sous-effectif dans tout le département, alors que c’est là que l’on compte le plus de naissances en France. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 15/10/2021