Sur deux jeunes Français invités à donner leur avis sur les émeutes, la moitié n’a rien à dire. Grégoire, 21 ans, habite chez sa mère à Livry-Gargan (93), la commune qui jouxte Clichy-sous-Bois. « Moi, je n’ai rien vu. J’ai juste pris le train, comme d’habitude. Les étrangers qui regardaient la TV devaient penser que la France était en guerre civile. Mais moi, je n’ai rien vu ».

Laure, 16 ans, originaire de Normandie, connaît bien la vie de banlieue. Elle a vécu six ans dans une cité de Poissy, à un jet de pierre des usines Peugeot. Pour Laure, « le problème de base, c’est l’éducation ou plutôt les lacunes dans l’éducation. »

Inquiète? « Je suis davantage inquiète après avoir vu les infos au 20h qu’en traversant ma cité. On passe de la grippe aviaire à la grève de la SNCF en passant par la crise des banlieues. C’est vraiment déprimant, et les médias portent une lourde responsabilité en se centrant sur le décompte de voitures brûlées. Alors, c’est à la cité qui en incendiera le plus. A Poissy, ceux de ma cité avaient la haine pour ceux de la cité d’en face. Ce matin, j’attendais le RER et des jeunes regardaient le ballast entourant les voies ferrées. L’un d’eux a dit « ouais, la prochaine fois, faudra ramasser ces cailloux, ils ont juste la taille idéale ». Je raconte l’anecdote à un contrôleur de la SNCF. Lui aussi, il est inquiet.

 

 

Par Roland Rossier

 

Roland Rossier

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021