Aucun remède à cette allergie, j’ai été le cobaye de toutes les expériences possibles, traitement à base de collyre et cachets, j’ai tout essayé : Aerius, Zyrtec, Xyzall, Claritine. Traitement de prévention contre le pollen, désensibilisation pendant 6 ans (à savoir, une piqure à chaque bras tous les mois…), mais en vain. En revanche j’ai gagné des bras sacrément secs…

A Bobigny, le pollen est très présent du fait des nombreux arbres qui entourent nos cités, du grand Parc de la Bergère qui longe le Canal de l’Ourcq et des buissons et fleurs qui ne décorent pas très bien nos dalles. J’ai par ailleurs pu constater qu’une personne ne naissait pas forcément avec l’allergie. Elle pouvait se déclarer à l’âge de 2 ans comme à 40 ans. Bon nombre de personnes autour de moi ont vu tous les symptômes du rhume des foins leur apparaître soudainement notamment au mois d’Avril.

Ils ont 16, 25 ou 40 ans et n’avaient jusque là ressenti aucune gêne particulière. Les salles d’attentes des médecins étaient pleines cette année. En attendant mon tour pour une visite, la curiosité me poussa à demander aux patients la raison de leur venue. La réponse fut à 80% « Je pense que c’est à cause du pollen ».

Enfin ! A mon tour de me faire ausculter. Mais avant j’ai quelques questions à poser au Médecin : « Docteur, ne trouvez-vous pas qu’il y a de plus en plus de personnes allergiques au pollen ? – En effet c’est ce dont je parlais avec la patiente précédente. De plus en plus de monde déclare celle allergie à n’importe quel moment de leur vie. – Comment cela ce fait-il ?– Vous savez, l’être humain aime tant pousser la nature. A fabriquer des espèces d’arbres et fleurs qui n’existaient pas auparavant, il en créé des pollens mutants. Et donc quelqu’un qui n’était pas allergique aux pollens déjà existants, peut contracter une allergie à ces pollens fabriqués par l’Homme. – Mais quelqu’un déjà allergique aux anciens pollens le sera aussi aux nouveaux étant donné que ces nouveaux pollens sont faits à base de pollens déjà présents sur terre ? – Tout à fait. »

Faut dire, étant allergique depuis ma naissance, le pollen je m’y connais ! Ca fait mal mais parfois c’est très drôle. Mais le pollen ne fait aucune différence lui ! Quand un jeune se poste sur le coin de la dalle et essaye de mettre de l’ombre sur son visage je me dis que cela est anormal. Alors je passe plus près et le vois éternuer, renifler, les yeux tout rouges, a moitié fermés. Il envoie un jeune non pas pour un Grec ou une canette mais un paquet de mouchoirs ! Ses tout petits yeux et son nez rouge lui font perdre sa crédibilité de caïd. Ses potes lui rient au nez mais il fait comme s’il n’entendait rien. Normal, il a les oreilles et le nez bouchés !

Inès el Laboudy

Inès el Laboudy

Articles liés

  • Le blues des petites mains du monde de la nuit

    Après 16 mois de fermeture administrative, les discothèques ont rouvert leurs portes le 9 juillet dernier. Mais alors que l’épidémie repart, l'étau se ressert déjà pour bon nombre de professionnels partagés entre la colère des derniers mois sans activité, et le doute concernant le futur. Nous avons rencontré quelques petites mains du milieu, qui racontent la précarité des derniers mois.

    Par Lucas Dru
    Le 22/07/2021
  • « On avait envie de ramener les vacances en bas de leurs bâtiments »

    Avec la crise sanitaire, pour de nombreux jeunes des quartiers populaires, l’été se passe souvent à la maison. Pour faire face à un été compliqué, des associations proposent (heureusement) des alternatives pour les plus jeunes. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 16/07/2021
  • Le fast food social de l’Après M, 13 organisé à Marseille

    Dans les quartiers Nord marseillais, l’Après-M est en pleine phase de transition : de la débrouille à la structuration, mais toujours dans une quête d'indépendance. En pleine discussion avec la mairie phocéenne qui a annoncé son rachat, le 9 juillet prochain l’Après-M connaîtra la nature de sa propriété et de ses propriétaires. En attendant, l’auto-organisation locale reste toujours la marque de fabrique de la structure qui continue de fournir de l’aide alimentaire. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 08/07/2021