Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? On regarde la télévision, en attendant que le temps passe ? On pense à autre chose jusqu’à ce qu’on ne pense à rien ? On se lève, on se couche ? On répète encore mille fois que ces furieux n’ont rien à voir avec nous ? Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait alors ? On s’énerve, on se tait ?

Nous sommes Rachid, Melissa, Ramdane, Faiza, Bernard, Alice, Mohamed, Mouna, Philippe, Mouloud, Brigitte, Mehdi et Badrou, Mustapha et d’autres. Nous sommes artistes, galeristes, entrepreneurs, chômeurs, vendeurs, étudiants, journalistes, en galère ou en réussite. Nous sommes nous tous. Français, chrétiens ou bouddhistes, musulmans ou juifs, shintoïstes ou athées. Terrifiés.

Mais prêts à la mobilisation citoyenne contre les esprits sombres. Prêts aussi à apporter de la lumière, de la beauté, de l’amour, dans un pays où tout ça n’était pas forcément évident ces derniers temps. Prêts à résister, à se battre s’il le faut, par les mots, par la pensée, par l’art, par le travail.

Créer la France de demain

Nous avons chacun notre destin, nés ici ou arrivés de loin, en France. Nos parents ont aidé à reconstruire notre pays. Entretenons leurs rêves. Nous savons chacun que ce pays a contribué à nous construire, qu’il a nourri nos imaginaires, nos fantasmes, nos possibilités, nos réussites.

La France, notre pays, a été le moteur, nous avons fait le reste : écrire, créer, penser, vivre. Nous défendons son esprit, nous le portons. Nous contribuons à faire vivre la France d’aujourd’hui, à créer la France de demain avec nos idées, nos envies et nos passions. Nous continuerons.

Ces assassinats sont l’expression du pire. Ces morts sont les nôtres. Mais nous ne devons pas pleurer dans notre coin, nous devons unifier nos larmes pour qu’elles deviennent un flux, une force. Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Ensemble, soyons solidaires. Restons debout !

Les signataires de ce texte sont Elena Amalou, étudiante, Mouloud Achour, journaliste, Mourad Belkeddar, producteur, Malik Bentalha, humoriste, Mustapha Bouhayati, directeur de centreculturel, Abdel Bounane, éditeur, Youness Bourimech, entrepreneur, Alice Diop, cinéaste, Jamel Debbouze, artiste, Ihab Djaé, étudiant, Hana El Hjeri, vendeuse, Faiza Guène, écrivain, Mohamed Hamidi, cinéaste, Karim Idir, entrepreneur, Rabih Kayrouz, créateur de mode, Lyna Khoudri, étudiante, Tariq Krim, entrepreneur, Ladj Ly, cinéaste, Mourad Mazouz, restaurateur, Laïla Marrakchi, cinéaste, Mehdi Meklat, journaliste, Mouna Mekouar, commissaire d’exposition, Ali Mrabet, entrepreneur, Nordine Nabili, journaliste, Philippe Parreno, artiste, Djamila Said, comptable, Badroudine Said Abdallah, journaliste, Rachid Taha, musicien, Melissa Theuriau, journaliste, Ramdane Touhami, entrepreneur, Bernard Zekri-Ouddir, journaliste

Articles liés

  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021
  • ‘Qui va accoucher les femmes ?’ : le cri d’alerte des sages-femmes de Saint-Denis

    A l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'annonce de la fermeture de plusieurs lits en salles de naissance a fait déborder le vase pour les sage-femmes en sous-effectif dans tout le département, alors que c’est là que l’on compte le plus de naissances en France. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 15/10/2021