Le corps de la personne décédée hier dans l’explosion d’une conduite de gaz à Bondy a été évacué des décombres de la brasserie L’Etoile du Centre, ce matin à 8 heures, a indiqué l’officier de presse des pompiers à nos journalistes Axel Ardes et Chou Sin. Le sexe et l’identité de la victime demeurent inconnues, a précisé la même source. Les parties dévastées par la déflagration et le feu seront détruites ce matin encore, a ajouté l’officier de presse. Il est impossible de dire si la personne décédée appartient ou non au personnel de l’établissement. Les deux gérants, Stefan et Isamël, d’origine turque, sont en vie. L’un d’eux serait légèrement blessé, selon un proche. La brasserie employait, parmi son personnel, trois serveuses. L’inquiétude porte sur le sort de l’une d’entre elles. Par ailleurs, trois personnes ont chacune appelé les secours pour signaler l’absence d’un proche hier dans la soirée. Cela pourrait signifier que d’autres victimes se trouvent encore dans les décombres.

L’explosion et l’incendie, survenus en face de l’église de Bondy, au coin de la rue Jules Guesde et de l’avenue Roger Salengro, ont été provoqués par la rupture d’une conduite de gaz heurtée par un tractopelle de chantier. Le bilan fait état de 1 mort, 47 blessés, dont 10 graves (pour 4 d’entre eux le pronostic vital est engagé).

Axel Ardes, Chou Sin

Axel Ardes

Articles liés

  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021