Ce soir je mange un sandwich avec Mohammed sur la place Nicole-Neuburger quand rentrent deux jeunes Noirs. L’un des deux explique qu’il a passé deux ans « au bled », en Côte d’Ivoire:

« Par rapport à là-bas, Bondy c’est le paradis. En Côte d’Ivoire, s’il y avait eu des émeutes comme ici, ils auraient utilisé les kalachnikovs, directs. Là-bas, ils connaissent pas les lacrymos et t’as des groupes de paramilitaires qui sont terribles. Quand ils sont dehors, t’as plus personne qui ose sortir dans les rues. Ici, les flics ils ne peuvent quand même pas faire n’importe quoi. »

Plus tard, le deuxième Noir me demande:

« Il y a du fric en Suisse? »

« Oui », je réponds, « enfin pas mal ».

Mohammed enchaîne et l’interpelle: « Et toi, pourquoi t’irais pas en Suisse faire un stage? »

Réponse: « Euh, non. La Cité me manquerait trop ».

Les deux conversations ont le même thème. Les jeunes hommes ne pourraient plus vivre ailleurs. Bondy, c’est leur patrie. Mais quand Mohammed demande aux deux s’ils ont la nationalité française, ils répondent: « Oui, entre guillemets ».

Ne pas se sentir totalement Français, sans pouvoir s’imaginer ailleurs. Une contradiction difficile à résoudre.

Par Pierre Nebel

Pierre Nebel

Articles liés

  • Région Île-de-France : les coups de pouce aux lycées privés ne passent pas

    Les révélations en cascade au sujet du lycée Stanislas ont remis sur la table la question du financement des établissements privés par les deniers publics. À l’échelle de la région Île-de-France, les fonds consacrés à cet établissement, et au privé en général, interrogent.

    Par Imane Lbakhar
    Le 26/02/2024
  • Série – Musulman(e)s & Citoyen(ne)s

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane. Une série signée Ayoub Simour.

    Par Bondy Blog
    Le 23/02/2024
  • Musulman & Citoyen (4/4) : Rîdwan Sahye, engagé jour et nuit contre la précarité étudiante

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane.

    Par Ayoub Simour
    Le 23/02/2024