Banlieue is Beautiful a offert une performance réalisée par des jeunes de l’association Les enfants du Canal. Créée en 2007, cette association défend l’accès au logement et la réinsertion par l’emploi pour toutes les personnes démunies. Depuis six mois elle a ajouté à sa plateforme, le programme Romcivic. Ce programme consiste à soutenir les Roms qui ont besoin d’accompagnement dans la recherche d’un logement, d’un emploi, de démarches administratives ou même pendant une visite à l’hôpital, afin de faciliter leur intégration en France.

Il comprend également un soutien scolaire proposé aux enfants roms et bulgares, tout âges confondus. Durant leur prestation, plusieurs jeunes ont lu des textes qui relataient la situation des Roms en France : conditions de vie précaires dans les bidonvilles, discriminations au quotidien… Les Roms sont-ils victimes de leur identité ou de leurs actions ? Une jeune fille de l’association me raconte :  » Certaines personnes parlent de la discrimination des Roms mais elles ne disent pas la vérité. Ce qu’on nous montre à la télé n’est pas la réalité. Beaucoup de Roms et Bulgares sont morts dans des bidonvilles à cause du manque d’eau, d’électricité… On oublie que nous sommes comme les français. Nous avons les mêmes droits. »

« Le gouvernement français prend tout son temps pour faire des lois sur tout ce qui concerne les Roms. Nous ne disposons d’un droit au travail que depuis le 1 janvier. » Comprenez alors que certains soient contraints de faire certains actes pour vivre. » A travers cette prise de parole, les intervenants de l’association ont voulu se faire entendre pour faire comprendre au public qu’être Rom n’est pas une raison d’exclusion, de préjugés : « plus d’enfants = plus d’argent », « Handicapé juste pour mendier » Les Roms veulent s’intégrer et être acceptés pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils font. « Je suis Rom, comme je suis basque ou breton« .

Sylverène Ebélébé

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021