Tu viens tous les jours, pourquoi ? Qu’est-ce qui te plaît ici ?
Je viens pour les voitures, pour l’ambiance et parce que j’ai le privilège de pouvoir rentrer à l’intérieur des voitures.

Comment  fais-tu pour accéder aux voitures de luxe alors qu’il faut des invitations ? Quelle est ta technique ?
Personnellement, je n’ai pas d’invitations mais connaissant les vigiles et les commerciaux, ils me reconnaissent et me laissent rentrer sur les stands. Je demande juste aux vigiles si ça ne les dérange pas que je rentre sur le stand et dans 90% des cas, ils acceptent.

As-tu essayé beaucoup de voitures durant ce mondial ?
J’ai essayé Rolls Royce, Bentley, Porsche, Lamborghini, Ferrari, Maserati, Audi, Mercedes, donc c’est déjà pas mal !

Quelle voiture as-tu préférée?
J’ai préféré essayer Bentley car la voiture était tellement confortable à l’intérieur que j’ai failli m’endormir ! Elle était aussi très spacieuse, c’est agréable.

N’as-tu pas l’impression de profiter de ton handicap en accédant à toutes ces voitures luxueuses ?
Quand on demande poliment, en général, on a tout ce qu’on veut donc, non, je n’ai pas l’impression de profiter de mon handicap.

Que penses-tu de l’accès réservé aux personnes handicapées sur le salon en général et sur les stands ?
Les stands avaient une rampe pour les personnes en fauteuil donc c’était accessible. Sinon, pour passer d’un hall à un autre, c’est sur que c’est un petit peu de sport vu que ça monte et que les gens ne font pas très attention aux personnes à mobilité réduite, c’est un petit peu difficile, on doit slalomer pour ne pas les écraser ou les renverser, tout en leur disant pardon pour qu’ils se bougent avant.

Il n’y a pas d’espace spécifiquement dédié aux personnes handicapées, qu’aurais-tu aimé comme stand ?
J’aurai bien aimé un stand de relaxation pour qu’on puisse se reposer après chaque visite de hall parce qu’en fauteuil manuel, comme mon cas, au bout de trois, quatre heures, ça commence à tirer sur les épaules et donc à faire mal.

Mais que dirais-tu d’un stand spécialement pour les voitures adaptées aux personnes handicapées ?
Ce serait super ! D’ailleurs, ça me fait penser à un salon spécifiquement dédié au matériel pour handicapés : fauteuils manuel et électrique et il y avait aussi des voitures aménagées, on pouvait rentrer directement dans la voiture avec le fauteuil et après se mettre au volant. En plus, ça amènerait plus de personne à mobilité réduite à venir visiter le salon de l’automobile !

T’es un peu une sorte de VIP dans ce salon car j’ai pu constater que tu connaissais pas mal de monde aussi bien sur les stands que les gens de l’organisation ? C’est pas un peu, je suis VIP ! Sans vouloir me vanter, je connais vraiment tout le monde, j’ai donc quelques privilèges…

Selon toi, quels sont les côtés positifs et les côtés négatifs du salon ?
Point négatif : le prix ! C’est un petit peu trop cher (13 euros) et en plus, ils ne font même pas de tarif pour les personnes à mobilité réduite ! Point positif : bon accès pour les personnes à mobilité réduite.

Rajae Belmhawal

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021