Tu viens tous les jours, pourquoi ? Qu’est-ce qui te plaît ici ?
Je viens pour les voitures, pour l’ambiance et parce que j’ai le privilège de pouvoir rentrer à l’intérieur des voitures.

Comment  fais-tu pour accéder aux voitures de luxe alors qu’il faut des invitations ? Quelle est ta technique ?
Personnellement, je n’ai pas d’invitations mais connaissant les vigiles et les commerciaux, ils me reconnaissent et me laissent rentrer sur les stands. Je demande juste aux vigiles si ça ne les dérange pas que je rentre sur le stand et dans 90% des cas, ils acceptent.

As-tu essayé beaucoup de voitures durant ce mondial ?
J’ai essayé Rolls Royce, Bentley, Porsche, Lamborghini, Ferrari, Maserati, Audi, Mercedes, donc c’est déjà pas mal !

Quelle voiture as-tu préférée?
J’ai préféré essayer Bentley car la voiture était tellement confortable à l’intérieur que j’ai failli m’endormir ! Elle était aussi très spacieuse, c’est agréable.

N’as-tu pas l’impression de profiter de ton handicap en accédant à toutes ces voitures luxueuses ?
Quand on demande poliment, en général, on a tout ce qu’on veut donc, non, je n’ai pas l’impression de profiter de mon handicap.

Que penses-tu de l’accès réservé aux personnes handicapées sur le salon en général et sur les stands ?
Les stands avaient une rampe pour les personnes en fauteuil donc c’était accessible. Sinon, pour passer d’un hall à un autre, c’est sur que c’est un petit peu de sport vu que ça monte et que les gens ne font pas très attention aux personnes à mobilité réduite, c’est un petit peu difficile, on doit slalomer pour ne pas les écraser ou les renverser, tout en leur disant pardon pour qu’ils se bougent avant.

Il n’y a pas d’espace spécifiquement dédié aux personnes handicapées, qu’aurais-tu aimé comme stand ?
J’aurai bien aimé un stand de relaxation pour qu’on puisse se reposer après chaque visite de hall parce qu’en fauteuil manuel, comme mon cas, au bout de trois, quatre heures, ça commence à tirer sur les épaules et donc à faire mal.

Mais que dirais-tu d’un stand spécialement pour les voitures adaptées aux personnes handicapées ?
Ce serait super ! D’ailleurs, ça me fait penser à un salon spécifiquement dédié au matériel pour handicapés : fauteuils manuel et électrique et il y avait aussi des voitures aménagées, on pouvait rentrer directement dans la voiture avec le fauteuil et après se mettre au volant. En plus, ça amènerait plus de personne à mobilité réduite à venir visiter le salon de l’automobile !

T’es un peu une sorte de VIP dans ce salon car j’ai pu constater que tu connaissais pas mal de monde aussi bien sur les stands que les gens de l’organisation ? C’est pas un peu, je suis VIP ! Sans vouloir me vanter, je connais vraiment tout le monde, j’ai donc quelques privilèges…

Selon toi, quels sont les côtés positifs et les côtés négatifs du salon ?
Point négatif : le prix ! C’est un petit peu trop cher (13 euros) et en plus, ils ne font même pas de tarif pour les personnes à mobilité réduite ! Point positif : bon accès pour les personnes à mobilité réduite.

Rajae Belmhawal

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022