Nous l’appellerons Madame F. En 1954, cette jeune fille se marie avec un ouvrier italien naturalisé Français. En 1965, le couple obtient un logement social, dans un grand immeuble tout neuf, dans une banlieue dynamique proche de Paris. Après avoir vécu à cinq dans un petit F1 et demi, sombre au fond du 14e arrondissement de Paris jadis réservé aux ouvriers et aux artistes fauchés, c’est Byzance ! Parquet au sol, grandes baies vitrées, salle de bain, resserre… Ils habitent au 7e étage, et par temps clair, on peut même voir la tour Eiffel ! Dès les années 80, Madame F. et son mari cherchent, en vain, à déménager vue la recrudescence des cambriolages et la dégradation précipitée de l’immeuble. En 2002, après le décès de son époux Madame F. décide d’aller s’installer quelque temps chez ses enfants, à Paris. Le logement reste intact, sans que personne n’y entre jamais sinon les puces et les cafards qui décident d’en faire leur royaume, au grand dam des voisins. Depuis lors, entre le 1er et le 3 de chaque mois, Madame F., maintenant bien âgée, prend les transports en commun pour aller remettre en mains propres le loyer de son paradis perdu. La démolition de cet immeuble est programmée pour 2008. 

Ariane

Ariane

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022