Chaque année à Zurich en Suisse a lieu la remise du prix Ringier qui a pour but de récompenser le meilleur travail au sein du groupe Ringier au niveau international, un des premiers groupes mondiaux de presse (plusieurs dizaines de titres essentiellement dans le monde germanophone).

Cette année c’est le magazine L’Hebdo qui a été récompensé du premier prix, pour le Bondy Blog. La plupart des journalistes qui ont participé à cette aventure étaient présents, ainsi que moi-même, bien sûr, pour représenter le Bondy Blog. Après les discours de différents chefs d’entreprises, monsieur Jeannet (rédacteur en chef de L’Hebdo), m’a sympathiquement fait fondre en m’annonçant que c’était à mon tour de faire un discours devant une centaine de personnes.

Contrairement aux autres je n’avais rien préparé alors j’ai repris forme et j’ai déchiré le micro comme un rappeur !!!

Malgré le fait que la plupart étaient deutchophones, ils m’ont tous applaudi et ils ont bien compris à quel point le Bondy Blog est une belle aventure pour nous tous, et qu’on espère que ça va durer encore très longtemps. Enfin je crois qu’ils ont compris.

Par Hakim Azzoug

Hakim Azzoug

Articles liés

  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021