Madame R. est née en Pologne dans les années 60. Elle se marie à 19 ans. Pour des raisons impérieuses, elle s’enfuit, laissant une fille qu’elle ne reverra que bien plus tard. Elle qui avait des aspirations artistiques gagne sa vie en faisant des ménages, la nuit dans une société et la journée chez des particuliers. Aujourd’hui, elle vit seule avec un adolescent, né d’une brève liaison, dans cette cité où tout le monde se connaît. Madame R. a perdu ses nerfs il y a déjà quelques années.

En 1999, elle décide qu’elle ne supporte plus « ces enfants de la cité »  qui tous les soirs squattent son hall, font du business, de la mécanique, fument, crient, chantent, se battent jusqu’à 2 heures du matin… Elle se met à les insulter avec force insultes racistes, elle écrit au maire, aux HLM, au préfet. Depuis que les hostilités ont commencé, Madame R. va régulièrement porter plainte au commissariat pour dégradation sur son véhicule, effraction, menaces, tentative d’intimidation, agression. Les voisins, eux, ne se plaignent jamais, sauf de Madame R. qui parfois se met à hurler pendant la nuit.

D’ailleurs personne d’autre ne s’est jamais plaint.

Ariane

Ariane

Articles liés

  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021
  • ‘Qui va accoucher les femmes ?’ : le cri d’alerte des sages-femmes de Saint-Denis

    A l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'annonce de la fermeture de plusieurs lits en salles de naissance a fait déborder le vase pour les sage-femmes en sous-effectif dans tout le département, alors que c’est là que l’on compte le plus de naissances en France. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 15/10/2021