On se télécharge quoi ce soir ? Fini les heures scotchées devant son écran à choisir toute une sélection de films pour remplir le disque dur. Depuis la fermeture de Megaupload, les gérants des vidéoclubs – oui oui ça existe encore – ont le sourire. Un mois après la fermeture de ce site de partage, les professionnels du secteur ont pu constater une hausse du nombre de locations de DVD de la part de consommateurs assoiffés de films et de séries télévisées.

C’est notamment le cas d’Omar. Pour ce cinéphile de 27 ans, passer la porte d’un vidéoclub lui semblait presque inconcevable, à la limite du ridicule, un geste préhistorique. Mais depuis la fermeture de Megaupload, le jeune homme a totalement changé d’avis, faute d’avoir trouvé sur Internet des sites pouvant remplacer Megaupload.  Depuis, il se rend plusieurs fois par semaine au vidéoclub en bas de chez lui, à Livry Gargan.  » Le jour où ils ont annoncé la fermeture du site, j’étais au boulot, je pensais qu’à une chose, mes téléchargements en cours et s’ils avaient fini à temps! » Ce passionné de films et de séries ne s’attendait pas à cette fermeture. « J’ai essayé de retrouver d’autres sites, j’y ai passé des soirées entières. Je n’ai rien trouvé. Et il y a certains films que je voulais voir. Donc revenir dans la location permet d’être sûr d’avoir ce qu’on cherche ».

Bastien, lui habite dans le 11ème arrondissement de Paris, il reconnaît lui aussi s’être rendu dans une boutique de location de DVD. Âgé de 17 ans, il fait partie de cette génération qui est né avec les téléchargements de films sur internet. Se rendre dans une boutique de locations de DVD est totalement nouveau pour lui.  » C’est moins pratique, on est un peu perdu. Il y a des films partout, c’est mal rangé, alors que sur Internet c’est plus facile! Tu tapes le nom du film ou le nom de l’acteur et tu l’as direct. A toi de choisir la meilleur qualité et celui que tu auras plus vite. Puis 3,80 euros le DVD, c’est cher quand même, quand t’as l’habitude du gratuit ! Franchement ça me manque grave de télécharger, mais c’est plus fort que moi j’ai des séries pas terminées il faut absolument que je les regarde ».

Le bonheur des uns fait le malheur des autres j’ai envie de dire. Félix, le gérant de la boutique de location, est ravi.  » C’est incroyable ! Dés le lendemain, de nouveaux clients ont commencé à apparaître, parfois c’est devenu impossible de circuler tellement y’a du monde, j’ai carrément changé mes horaires d’ouverture, je fermais vachement plutôt les week-ends, là je prolonge d’une heure » Pour lui aucun doute, cette hausse de la fréquentation et ces nouveaux clients est clairement liée à « l’effet Megaupload ».

Certains sites qui permettent de louer des DVD sur Internet, ont vu une augmentation de la demande, les sites de replay sont saturés, et la vente des DVD en grandes surfaces à elle aussi progressé ces dernières semaines. Le cinéma lui aussi est en parfaite santé, il n’y a qu’à voir les César et les Oscars 2012, pour constater que les Français et le Cinéma vivent une grande histoire d’amour.  Le mois de janvier particulièrement froid qu’a connu la France a aussi favorisé les soirées télé, et pourrait aussi être une explication au phénomène. Mais la fin de Megaupload semble avoir donné un second souffle au format DVD. Un mal pour un bien donc.

Mohamed Mezerai

Articles liés

  • Grève des sans-papiers : « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! »

    En Île-de-France, près de 300 travailleurs sans-papiers ont entamé une grève face à un système d'emploi qui pousse à l'exploitation durable sans régularisation. Une main d'oeuvre pas chère, qui subit des cadences toujours plus difficiles dans des secteurs clés de la vie quotidienne. Reportage.

    Par Olorin Maquindus
    Le 27/10/2021
  • Thérapie de conversion : du discours religieux à la psychanalyse

    Alors que le Parlement se penche depuis ce mois d'octobre sur l'interdiction des thérapies de conversion, Miguel Shema s'est penché sur le documentaire 'Pray Away'. Film documentaire qui fait la lumière sur l'entreprise américaine Exodus, qui pendant des années à promis à des milliers de membres de la communauté LGBTQI+ de changer d'orientation sexuelle. Des pratiques qui passent par l'usage d'une sémantique psychologique et non religieuse. Analyse.

    Par Miguel Shema
    Le 26/10/2021
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021