On n’en revient toujours pas de l’accueil avec lequel on a été reçus par l’organisation, qui a fait des blogueurs de vrais petits princes au cours de ces journées à Autrans. Les participants nous sollicitaient de tous côtés. Ils nous posaient des questions aussi diverses que: que pensez-vous de l’évolution de la démocratie participative ou c’est quoi la recette pour que les jeunes soient sérieux et écrivent régulièrement pour votre blog ?

Même si on n’avait pas réponse à tout, les gens semblaient contents de nous voir. Kamel et Idir ont passé beaucoup de temps en interviews. On a assisté à un maximum de discussions, posté le plus possible. Ca aura été une expérience formidable. On est tous réoxygénés, on repart avec plein d’informations, d’idées nouvelles, des tuyaux, des amitiés naissantes. Une dizaine de tables rondes, autant d’ateliers thématiques, des participants très intéressants: des membres des équipes de campagne des principaux candidats à la présidentielle, des chercheurs en sociologie, en informatique, des écrivains, des associatifs, des entrepreneurs, des blogueurs citoyens…

Et tout ce monde là, accessible, plein de bonne volonté, content d’échanger des informations.

Bravo à Bruno et à son équipe.

Samy KHALDI

Samy Khaldi

Articles liés

  • Le blues des petites mains du monde de la nuit

    Après 16 mois de fermeture administrative, les discothèques ont rouvert leurs portes le 9 juillet dernier. Mais alors que l’épidémie repart, l'étau se ressert déjà pour bon nombre de professionnels partagés entre la colère des derniers mois sans activité, et le doute concernant le futur. Nous avons rencontré quelques petites mains du milieu, qui racontent la précarité des derniers mois.

    Par Lucas Dru
    Le 22/07/2021
  • « On avait envie de ramener les vacances en bas de leurs bâtiments »

    Avec la crise sanitaire, pour de nombreux jeunes des quartiers populaires, l’été se passe souvent à la maison. Pour faire face à un été compliqué, des associations proposent (heureusement) des alternatives pour les plus jeunes. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 16/07/2021
  • Le fast food social de l’Après M, 13 organisé à Marseille

    Dans les quartiers Nord marseillais, l’Après-M est en pleine phase de transition : de la débrouille à la structuration, mais toujours dans une quête d'indépendance. En pleine discussion avec la mairie phocéenne qui a annoncé son rachat, le 9 juillet prochain l’Après-M connaîtra la nature de sa propriété et de ses propriétaires. En attendant, l’auto-organisation locale reste toujours la marque de fabrique de la structure qui continue de fournir de l’aide alimentaire. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 08/07/2021