OK, Bondy c’est bien. Mais il faut garder quelques miettes pour les gens des autres cités. Quittons même le « 93 » pour s’aventurer au « 78 », le Département des Yvelines, réputé plus calme. Plus calme? Y’a quand même là-bas des noms fleuris mais des cités réputées « hard »: Mantes-la-Jolie et son Val-Fourré, Chanteloup-les-Vignes… Et les Mureaux. Je ne peux pas venir en région parisienne sans prendre des nouvelles de Marie et de ses filles. Marie habite aux Mureaux. Ça a aussi pété, là-bas: bus caillassés, affrontements avec la police. Diagnostic de Marie: « j’ai vécu plus de dix ans à proximité de ces cités, de ces zones dites de non-droit. Tu sais, on finit hélas par s’habituer à tout. La première fois, lorsque le concierge t’avertit, alors que tu ne l’écoutes que d’une oreille, qu’il faut faire attention le mercredi, parce que le mercredi c’est le jour de livraison de la drogue, et que toi tu pensais qu’il te parlait du jour où on sortait les poubelles, tu es forcément choqué. Dans les cités, le problème c’est les 5% de gens qui terrorisent les autres. La drogue circule autour des lycées. Tout le monde le sait. Tout le monde se tait. Les RG ont des dossiers haut comme cet immeuble. La police, pareil. Mais c’est comme un puits sans fond. Malgré les immenses efforts des milieux sportifs et associatifs, les gangs gangrènent les quartiers. L’avenir des jeunes? Tu sais, quand des gosses de 10 ou 12 ans reçoivent 50 euros par soirée pour faire le guet pendant que les plus grands se livrent à leur trafic, tu crois qu’à 18 ans ils vont se défoncer pour toucher le Smic? Faut pas rêver!… »

 

 

Par Roland Rossier

 

Roland Rossier

Articles liés

  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021
  • ‘Qui va accoucher les femmes ?’ : le cri d’alerte des sages-femmes de Saint-Denis

    A l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'annonce de la fermeture de plusieurs lits en salles de naissance a fait déborder le vase pour les sage-femmes en sous-effectif dans tout le département, alors que c’est là que l’on compte le plus de naissances en France. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 15/10/2021