la mère = la daronne

le père = le daron

la sœur = la reseu

le frère = le rofto

la prison = le habs

le nom = le blaze

regarde = dicav

un mec = un raclo

une fille = une racli

pauvre! = zinda!

les policiers = les chmitt, les condés, les chtars, les kisdés, les dekses,

frapper = kiker

se faire frapper = se faire marav

les sous = les palos, les lovés, les dollars

t’es un bon = bien narvalo!

mais aussi dans le sens: t’es bête = t’es narvalo!

Flirter, faire une approche = mettre une disquette, un vinyle

baiser = mettre une paille, une piqûre

gentille (ou belle pour une fille) = michto (adjectif ou nom commun: une michto, t’es michto)

l’ami ! = morè !

mon frère = khaï

les clés = les bédis

ceux qui sont pas d’ici (de la cité, de la banlieue) = les blédards

les cigarettes = les bédas, les garos

fumer = bédaver

la boisson = la piav

une profiteuse de gars = une michtonneuse

un pantalon = un serwell

une tapette (pas un vrai mec) = un fashion

une bouffe = un sdal

une fille laide = une heute

de l’or = du roro

un mou = un bolos

un dur = un khazeh

des paroles d’hommes = des phrases de bonhommes

les cheveux = les chaal

un missile = un skeud

mon équipe = ma smala, mon team

un joint = un splif

le chite = le bédo

un fouteur de merde sympathique = kholoto

je suis en train de… ou « j’ai envie de… » ou encore « je suis en état de.. ».= je suis en mode + un mot sans article (exemple: je suis en mode baise)

le son = le flot

un gros bras = un stokma (mastoc)

le zizi = le chib

le cul = le zbeub

 

Par Michel Beuret

Michel Beuret

Articles liés

  • Ici ou là-bas, des lignes meurtrières et des exilés toujours plus stigmatisés

    Alors que les responsables politiques français se font remarquer par un mutisme complice face aux dernières tragédies des exilés, Barbara Allix a décidé de parler de ceux qui se battent pour ces oubliés. Juriste, spécialiste du droit des étrangers, elle est installée à Briançon (Hautes-Alpes) où chaque jour de nombreux exilés traversent la frontière italienne dans les pires conditions. Elle raconte l’envers du décors de cet engagement pour l’humanité. Billet.

    Par Barbara Allix
    Le 30/11/2021
  • Guadeloupe : « On est obligé d’arriver à des extrêmes dramatiques »

    Depuis la mi-novembre, la Guadeloupe est traversée par un mouvement social profond, allumé par une grève des pompiers et soignants face à l'obligation vaccinale de ces derniers. Un mouvement de grève générale qui s'est suivi par des révoltes urbaines, et qui illustre un malaise profond de la société guadeloupéenne et de sa jeunesse face à l'État français. Témoignages.

    Par Fanny Chollet
    Le 26/11/2021
  • Exilés : « La France et l’U.E vous ont laissés vous noyer »

    27 exilés ont perdu la vie le 24 novembre dernier, alors qu'ils tentaient de traverser la Manche, pour rejoindre le Royaume-Uni depuis Calais. Une nouvelle hécatombe, qui devraient mettre la France et l'Union Européenne face à leurs responsabilités. C'est l’électrochoc que voudrait voir Félix Mubenga, devasté et en colère devant des drames qui se répètent. Comme nous tous. Edito.

    Par Félix Mubenga
    Le 25/11/2021