Je participais jeudi après-midi à un séminaire à Saint-Ouen, prévu depuis longtemps et organisé pour des assistants sociaux de Seine-Saint-Denis. C’étaient les cadres de la direction Enfance et Famille, une centaine de personnes, des gens au front de la misère qui se battent pour faire encore un peu de prévention alors qu’ils se noient sous les situations d’urgence. « On s’occupe de ceux qui sont au bord du bord », dit l’un d’eux.

Une remarque m’a frappé, qui revenait constamment. C’est la fugacité du personnel en contact avec les jeunes. Dans les collèges de Seine-Saint-Denis, 46% des enseignants sont en poste depuis deux ans ou moins. Toujours dans le même département, l’âge moyen des policiers – encadrement compris – était de 27 ans en 2002 et 60% d’entre eux demandent chaque année leur mutation (25% « seulement » l’obtiennent). Cet automne, au Tribunal de Bobigny, 40% des effectifs se sont renouvelés, d’un coup !

« Comment peut-on changer quelque chose, disait une intervenante, quand on met patiemment en place un dispositif avec une école, et que l’an d’après, tous les enseignants partent et qu’il faut recommencer à zéro ? Comment changer les choses, quand on convainc des policiers de participer à un projet et qu’ils sont remplacés en cours de route ? »

La question ne manque pas de pertinence. C’est moins un problème de moyens que de continuité dans les moyens. Dans la salle, tout le monde applaudissait.

Alain Rebetez (L’Hebdo)

Alain Rebetez

Articles liés

  • Thérapie de conversion : du discours religieux à la psychanalyse

    Alors que le Parlement se penche depuis ce mois d'octobre sur l'interdiction des thérapies de conversion, Miguel Shema s'est penché sur le documentaire 'Pray Away'. Film documentaire qui fait la lumière sur l'entreprise américaine Exodus, qui pendant des années à promis à des milliers de membres de la communauté LGBTQI+ de changer d'orientation sexuelle. Des pratiques qui passent par l'usage d'une sémantique psychologique et non religieuse. Analyse.

    Par Miguel Shema
    Le 26/10/2021
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021