J’ai été vraiment choqué, je veux dire ébloui, par ce que j’ai vu jeudi matin avec Idir et Cédric. Même qu’Idir il est jaloux. 9 jeunes participants venus du Canada pour illustrer le sujet de la table ronde « Portraits des générations internet ».

Chaque jeune présentait son utilisation d’internet. Quand je dis jeune c’est 11-12 ans. Il faut voir avec quelle maîtrise ils s’exprimaient. A un moment donné j’avais même pris la décision d’annuler ma participation à la table ronde de l’après-midi.

On en a discuté après avec Cédric, le système éducatif au Canada est beaucoup plus développé qu’en France. Ces jeunes nous ont bien expliqué comment ils ont beaucoup de capacité d’initiative.

On a bien discuté après, échangé les mails, des tuyaux. Il m’explique même mon métier de blogueur. Jamais personne n’a su m’expliquer aussi bien. J’ai copié sa fiche. Ca pourrait d’ailleurs servir à d’autres, comme à certains commentateurs.

Voici la procédure que nous avons choisie ensemble:

1. Tu écris sur WORD ton billet.

2. Tu fais une première relecture en te concentrant sur le contenu de ton billet. Tu te demandes si tes idées sont présentées clairement.

3. Tu fais une deuxième relecture de ton texte en corrigeant les fautes les plus évidentes.

4. Ensuite, tu te sers de la catégorie « Outils » (grammaire et orthographe, synonyme, etc.) pour raffiner ton texte. Les lignes rouges et vertes sous ton texte t’indiquent de bien vérifier ces éléments du texte. RAPPELLE-TOI …TU ES PLUS INTELLIGENT QUE TON PORTABLE!!!

5. Si tu doutes (et douter est bien), tu devrais consulter le dictionnaire ou ton conjugaison junior.

6. Pose-toi une dernière fois les questions suivantes :

– Est-ce que les verbes sont bien accordés avec leur sujet ?

– Est-ce que les groupes du nom sont bien accordés (déterminant, adjectif et nom)?

7. Tu as terminé… Sauvegarde ton texte !

8. Transfère ton texte dans ton carnet. Pour faire cela, tu vas dans la catégorie « Édition » et tu cliques sur « Sélectionner tout » puis tu fais « Copier ». Tu vas ensuite dans ton carnet et tu fais « Coller ».Tu publies ensuite ton texte.

9. BRAVO … Si tu as bien suivi cette procédure, tu as maintenant publié un texte de qualité ! Ajoute le tampon « Texte de qualité » (à venir) au bas de ton texte comme preuve de ton beau travail.

Tu trouveras ici une copie de ce document pour le télécharger et/ ou pour t’imprimer une copie papier.

Rosalie et Alexandre pour les élèves de la classe CARRIERE

Voici notre blog :

http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/public/foujul/ : julien

http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/public/brophi/ : Philippe

Kamel El Houari / Samy Khaldi

Kamel El Houari

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022