Mercredi 1er mars, j’ai rencontré Laurent de l’association Ville et Avenir. Il m’a expliqué le but et le fonctionnement de celle-ci. Ville et Avenir est une association institutionnelle subventionnée à 100% par le conseil général. Elle est composée de quatre éducateurs à temps plein et d’une éducatrice en formation ; Son but est la protection de l’enfance. Elle agit sur les villes de Bondy, Neuilly et Rosny.
 

Première mission : le suivi individuel des jeunes en difficulté et des familles.Les personnes suivies y adhèrent librement, elles sont ensuite encadrées par des animateurs ou des assistantes. Actuellement, l’association suit régulièrement une vingtaine de personnes, 2 à 3 fois par semaine.

La deuxième mission est une mission culturelle. Elle se déroule principalement pendant les vacances scolaires (pour les 10-16 ans). Des sorties sont organisées comme par exemple, le musée des arts et métiers ou encore la découverte de l’environnement sur la région Ile de France. Cette mission est faite pour «sortir de la trilogie maison/rue/collège» comme le dit Laurent.

La dernière mission porte sur la vie familiale. Des sorties en famille sont réalisées une fois par mois.

Une des finalités de ces missions consiste à rescolariser les jeunes « parce que les collèges s’en débarrassent » dit Laurent. « Jusqu’à 18 ans il n’y a pas de solution pour la réinsertion. Après 18 ans on trouve des dispositions pour l’emploi. ».

Les difficultés des personnes soutenues par l’assoc’ sont souvent liées au chômage, à la misère, aux problèmes de logement, de santé, de scolarité et même de justice. D’après Laurent il n’y a pas de mouvement collectif fondé sur une idéologie mais il y a un besoin de solutions individuelles. Une fois que les personnes se connaissent alors l’entraide apparait.

Ville et Avenir a plusieurs projets en cours dont un particulièrement intéressant : «jeunes solidaires». 6 jeunes de 10 à 16 ans et 2 éducateurs vont à la rencontre de SDF en leur proposant des couvertures, du café, de la soup, collectés auparavant dans le quartier. « Les jeunes sont motivés, contents. Ils ont le sentiment d’être utiles, ça leur fait plaisir… En plus ils ont vécu des échanges intenses pendant leur mission, notamment une rencontre avec un groupe de jeunes Roumains dans une des gares de Paris ». Dernièrement les jeunes ont enregistré un cd de Rap porteur de messages intéressants. A découvrir dans un prochain épisode…

 

Par Elodie Arbey

Elodie Arbey

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022