Vu à Bondy. 21 heures, nous discutons dans le hall. Que des gars sympas, raisonnables. Une fille commence à hurler au balcon de son appartement, au 9ème étage de la tour d’en face. Elle franchit la barrière, crie qu’elle va sauter. Tout le monde dans la rue lui dit de ne pas le faire, certains montent pour « la ceinturer », d’autres détournent le regard. Ils ne veulent pas voir ça. Après cinq minute de drame, nous appelons les pompiers et la fille rentre chez elle. La police arrive, les pompiers aussi. Et le frère de la suicidaire nous rejoint:

– Ma soeur a dit « ta gueule » à ma mère. Elle a 19 ans, elle sort sans arrêt en mini-jupe, jusqu’à une heure du mat. J’ai mis les petits au lit. C’est des mois de tension qui sont sortis d’un coup. Je l’ai tabassée, il y avait du sang partout. Ça n’arrive pas souvent. »

Les autres, les gars sympas acquiescent.

– T’as raison, il faut les éduquer, mais fais gaffe. Ici c’est la France, il n’y a pas de sœur qui tienne. Pour la loi, elle est majeure, elle fait ce qu’elle veut. Il faut la ramener au bled et la marier à un gars de là-bas.

Sur une dizaine d’hommes présents, deux n’étaient pas totalement d’accord avec le frère. Trois avec moi. Les histoires de femmes sont les plus dures à percer à Bondy.

Par Paul Ackermann

Paul Ackermann

Articles liés

  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021
  • ‘Qui va accoucher les femmes ?’ : le cri d’alerte des sages-femmes de Saint-Denis

    A l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'annonce de la fermeture de plusieurs lits en salles de naissance a fait déborder le vase pour les sage-femmes en sous-effectif dans tout le département, alors que c’est là que l’on compte le plus de naissances en France. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 15/10/2021