Ce matin dans les locaux de la Mission Locale pour l’Emploi de Bondy, la conseillère Camille Pottier reçoit Chahina, une jeune de Bondy Nord, sans travail depuis deux ans. Sortie de l’école à 17 ans, elle n’a obtenu que des emplois  temporaires ou au noir. « Et encore, si je n’avais pas triché sur mes expériences professionnelles, je n’aurai rien eu! ». Elle s’est mise en quête de travail avec son amie Virginie, Française de sang et  blonde. « Avec le même CV, elle a obtenu trois entretiens, alors que je n’ai pas même reçu de réponse! »

 

Le fait que Shahina est d’une élégance sans faille et que son français n’a rien de celui de la cité ne change rien. Elle ne se désespère pas pour autant. Pour entrer dans la fonction publique, elle dresse avec sa conseillère un bilan et se prépare pour le Concours. En attendant, elle va « poser des CV à gauche à droite, on ne sait jamais. »

 

La Mission Locale pour l’Emploi accueille les jeunes qui sortent de l’école et cherchent un emploi ou une formation. « Le but n’est pas de faire de l’abattage », explique Philippe Bernard (photo), chargé de projet Emploi. Même si les subventions de l’Etat dépendent de la quantité de jeunes pris en charge, la Mission Locale préfère la qualité du travail d’information, de conseil, d’orientation et de recherche d’emploi. Chaque matin, seuls les six premiers arrivés obtiennent un rendez-vous.

 

 

 

Par Blaise Hofmann

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blaise Hofmann

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021