Nous l’appellerons Madame X. car pour cette femme un anonymat total est nécessité absolue. Cette jeune femme qui a deux enfants à charge subit des violences conjugales. En mars dernier, enceinte de six mois, sous la violence des coups, elle craque et va porter plainte. Le commissariat recherche cet individu également comme auteur de nombreux actes délictueux. Repéré, son ex-conjoint est alors arrêté et mis en prison. Une femme battue de moins ? Pas tout à fait…

La réaction ne s’est pas fait attendre : elle l’a trahi, il la tuera dès qu’il sortira. Les menaces sont précises, répétées et proférées devant la police et devant témoins. Ce n’est pas un hasard… C’est connu, la banlieue est un grand village, les mots prononcés d’un bout de la ville sont entendus de l’autre, voire dans les autres villes. Le large réseau de connaissances de Monsieur interdit donc à Madame X. d’être hébergée par sa famille ou par des amis, par peur des représailles. Elle n’est plus en sécurité dans aucune des cités qui acceptent d’offrir un logement aux cas dits « difficiles ». L’un des enfants a été déscolarisé.

Ariane

Ariane

Articles liés

  • Décoloniser les musées : « La question est éminemment politique »

    L'association Alter Natives a présenté les conclusions d'un programme d'échange entre musées européens et jeunes étudiants autour des objets spoliés pendant de la colonisation. La restitution des œuvres d’art à l’Afrique notamment reste un sujet brûlant. Il se heurte à de nombreux obstacles législatifs et aux mentalités. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 07/02/2023
  • Le combat des sans-papiers contre la dématérialisation

    Les associations, syndicats et travailleur.euses sans-papiers étaient rassemblés, mercredi dernier, devant la préfecture de Bobigny. Ils dénoncent la fermeture des guichets qui crée des files d’attente virtuelles interminables et rend les démarches de régularisation kafkaïennes. Reportage.

    Par Aissata Soumare
    Le 06/02/2023
  • Pour un accès égalitaire à la PMA, la Pride des banlieues lance une pétition

    En juin aura lieu la troisième édition de la Pride des banlieues. Les organisatrices et les organisateurs lancent une pétition pour revendiquer l'égalité d'accès à la procréation médicalement assistée (PMA). Malgré l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes, les inégalités perdurent.

    Par Eva Fontenelle
    Le 03/02/2023