Sarah, 20 ans, est étudiante en BTS assistante commerciale. Elle vote pour la première fois. Elle n’a pas voté pour le premier tour de la primaire socialiste mais a donné sa voix pour le second à la personne qu’elle aimerait voir présidente.

Sarah habite le quartier Saint-Pol, situé au nord de la commune d’Arras, qui compte près de 4 500 habitants. Selon l’INSEE,  la population y est très jeune avec une proportion de moins de 25 ans de 45%. Du fait du grand nombre d’enfants, la population active n’est pas très élevée (1 800 actifs en 1999). Le taux de chômage y est très important (35%) et seulement 72% des salariés ont un emploi stable. On peut donc penser que la perspective de changement de gouvernement en 2012 peut être tentante.

Pourtant à 15h30, à la maison de services Marie-Thérèse Lenoir, le bureau est plutôt calme, on entendrait une mouche voler! La plupart des électeurs sont venus en fait en matinée. Cent soixante-quinze personnes ont voté depuis ce matin. Normal me dit le vice-président du bureau de vote, Yannick, le matin il gelait, alors les gens sont venus voter en masse, pendant que l’après-midi le soleil pointait le bout de son nez ils ont déserté. Il fallait bien profiter de ce rare soleil! Quant à Sarah, elle a tout ce qu’il faut : sa carte d’électeur, sa pièce d’identité et son euro. Un euro symbolique pour les votants qui a fait rouspéter un peu Sarah, mais qui remplira bien vite les caisses du parti socialiste avec plus de 2 millions de participants. Il semble que pour ce deuxième tour le taux de participation a même augmenté de 10 % par rapport au deuxième.

En faisant un petit tour du côté du centre ville au Beffroi, même constat : une augmentation de 10 % avec un total de 450 personnes aux alentours de 16h. Plus de jeunes et de femmes sont venus votés pour ce second tour m’indique-t-on. Martine Aubry, qui est la favorite dans cette région avait fait un score de près de 60 % à Arras. Score qui ne sera pas suffisant pour hisser cette candidate face à (peut-être) Nicolas Sarkozy.

Sarah a donc voté pour la première fois. Malheureusement face aux résultats du soir, sa déception est grande. Son premier et unique choix ne sera pas présent aux élections présidentielles. le candidat élu ne lui convient pas. Pour elle les présidentielles s’arrêtent là. En 2012, Sarah laissera donc sa carte d’électeur au placard.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xlqedm_deuxieme-tour-des-primaires_news[/dailymotion]

Chahira Bakhtaoui.

Articles liés

  • Zemmour à Villepinte : l’insulte aux habitants

    Eric Zemmour a tenu son premier meeting de campagne en Seine-Saint-Denis. Un département qui représente tout ce que déteste le polémiste d’extrême-droite. Nous avons choisi de déplacer le micro et de le tendre aux habitants de Villepinte et des alentours qui sont les cibles quotidiennes de ces injures. Reportage.

    Par Hannah Saab
    Le 05/12/2021
  • Frédérique Matonti : « La pensée réactionnaire est le produit d’une panique morale »

    A l’occasion de la sortie de son livre «comment sommes-nous devenus réacs?», la politiste Frédérique Matonti revient sur la progression de l’idéologie réactionnaire, de sa naissance dans les années 1980, à son triomphe actuel sur les chaînes d’information en continu. Entretien.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 16/11/2021
  • Quand Laïreche raconte Ruffin

    Ces derniers temps, Rachid Laïreche nous offrait un peu moins de ces fameuses "info Rachid" sur Twitter, des petits indiscrets sur le monde politique qui montrent comment le journaliste de Libération raconte la gauche actuelle comme personne. On a compris ce qui se tramait quand on a appris la sortie de "La revanche des bouseux" (les Arènes), un portrait du député François Ruffin.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 29/10/2021