Sarah, 20 ans, est étudiante en BTS assistante commerciale. Elle vote pour la première fois. Elle n’a pas voté pour le premier tour de la primaire socialiste mais a donné sa voix pour le second à la personne qu’elle aimerait voir présidente.

Sarah habite le quartier Saint-Pol, situé au nord de la commune d’Arras, qui compte près de 4 500 habitants. Selon l’INSEE,  la population y est très jeune avec une proportion de moins de 25 ans de 45%. Du fait du grand nombre d’enfants, la population active n’est pas très élevée (1 800 actifs en 1999). Le taux de chômage y est très important (35%) et seulement 72% des salariés ont un emploi stable. On peut donc penser que la perspective de changement de gouvernement en 2012 peut être tentante.

Pourtant à 15h30, à la maison de services Marie-Thérèse Lenoir, le bureau est plutôt calme, on entendrait une mouche voler! La plupart des électeurs sont venus en fait en matinée. Cent soixante-quinze personnes ont voté depuis ce matin. Normal me dit le vice-président du bureau de vote, Yannick, le matin il gelait, alors les gens sont venus voter en masse, pendant que l’après-midi le soleil pointait le bout de son nez ils ont déserté. Il fallait bien profiter de ce rare soleil! Quant à Sarah, elle a tout ce qu’il faut : sa carte d’électeur, sa pièce d’identité et son euro. Un euro symbolique pour les votants qui a fait rouspéter un peu Sarah, mais qui remplira bien vite les caisses du parti socialiste avec plus de 2 millions de participants. Il semble que pour ce deuxième tour le taux de participation a même augmenté de 10 % par rapport au deuxième.

En faisant un petit tour du côté du centre ville au Beffroi, même constat : une augmentation de 10 % avec un total de 450 personnes aux alentours de 16h. Plus de jeunes et de femmes sont venus votés pour ce second tour m’indique-t-on. Martine Aubry, qui est la favorite dans cette région avait fait un score de près de 60 % à Arras. Score qui ne sera pas suffisant pour hisser cette candidate face à (peut-être) Nicolas Sarkozy.

Sarah a donc voté pour la première fois. Malheureusement face aux résultats du soir, sa déception est grande. Son premier et unique choix ne sera pas présent aux élections présidentielles. le candidat élu ne lui convient pas. Pour elle les présidentielles s’arrêtent là. En 2012, Sarah laissera donc sa carte d’électeur au placard.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xlqedm_deuxieme-tour-des-primaires_news[/dailymotion]

Chahira Bakhtaoui.

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021