Sarah, 20 ans, est étudiante en BTS assistante commerciale. Elle vote pour la première fois. Elle n’a pas voté pour le premier tour de la primaire socialiste mais a donné sa voix pour le second à la personne qu’elle aimerait voir présidente.

Sarah habite le quartier Saint-Pol, situé au nord de la commune d’Arras, qui compte près de 4 500 habitants. Selon l’INSEE,  la population y est très jeune avec une proportion de moins de 25 ans de 45%. Du fait du grand nombre d’enfants, la population active n’est pas très élevée (1 800 actifs en 1999). Le taux de chômage y est très important (35%) et seulement 72% des salariés ont un emploi stable. On peut donc penser que la perspective de changement de gouvernement en 2012 peut être tentante.

Pourtant à 15h30, à la maison de services Marie-Thérèse Lenoir, le bureau est plutôt calme, on entendrait une mouche voler! La plupart des électeurs sont venus en fait en matinée. Cent soixante-quinze personnes ont voté depuis ce matin. Normal me dit le vice-président du bureau de vote, Yannick, le matin il gelait, alors les gens sont venus voter en masse, pendant que l’après-midi le soleil pointait le bout de son nez ils ont déserté. Il fallait bien profiter de ce rare soleil! Quant à Sarah, elle a tout ce qu’il faut : sa carte d’électeur, sa pièce d’identité et son euro. Un euro symbolique pour les votants qui a fait rouspéter un peu Sarah, mais qui remplira bien vite les caisses du parti socialiste avec plus de 2 millions de participants. Il semble que pour ce deuxième tour le taux de participation a même augmenté de 10 % par rapport au deuxième.

En faisant un petit tour du côté du centre ville au Beffroi, même constat : une augmentation de 10 % avec un total de 450 personnes aux alentours de 16h. Plus de jeunes et de femmes sont venus votés pour ce second tour m’indique-t-on. Martine Aubry, qui est la favorite dans cette région avait fait un score de près de 60 % à Arras. Score qui ne sera pas suffisant pour hisser cette candidate face à (peut-être) Nicolas Sarkozy.

Sarah a donc voté pour la première fois. Malheureusement face aux résultats du soir, sa déception est grande. Son premier et unique choix ne sera pas présent aux élections présidentielles. le candidat élu ne lui convient pas. Pour elle les présidentielles s’arrêtent là. En 2012, Sarah laissera donc sa carte d’électeur au placard.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xlqedm_deuxieme-tour-des-primaires_news[/dailymotion]

Chahira Bakhtaoui.

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022