La sous-représentation des pauvres, des immigrés, des femmes… est un phénomène connu de notre démocratie représentative. Face à cette réalité, certains ont choisi de s’engager politiquement, dans les partis traditionnels ou à travers des listes citoyennes.

Deux invités de l’émission témoignent de ces choix divers : Kathalyn Belair, co-présidente de l’Alternative citoyenne à Aubervilliers, et Abdelkader Hamida, co-listier de Philippe Doucet (PS) à Argenteuil. À leurs côtés, le chercheur au CNRS Antoine Jardin met en perspective leur expérience avec les travaux de science politique sur les comportements politiques dans les quartiers populaires.

La première partie de l’émission porte sur l’ampleur et les raisons de la faible participation électorale dans les quartiers populaires, et l’originalité des engagements citoyens « hors partis ». À partir de la 15e minute, sont abordées la représentation des minorités ethno-raciales parmi les élites partisanes, et la réalité de l’ouverture consentie par les appareils traditionnels.

Articles liés

  • Le maire et les Tilleuls : tension et répulsion

    Au Blanc-Mesnil, la réélection du maire (LR) Thierry Meignen dès le premier tour cache une autre réalité. Dans le quartier des Tilleuls, le ressentiment à l’égard de l’édile a laissé place à des affrontements, souvent violents, entre les soutiens de l’ancien maire communiste et ceux de son successeur de droite. Retour sur une campagne tendue.

    Par Héléna Berkaoui
    Le 25/03/2020
  • Report du deuxième tour : « C’est peut-être un mal pour un bien »

    Après le report du second tour, les campagnes sont en stand-by. Les alliances, les fusions, la campagne de deuxième tour... Tout cela est reporté à quelques jours, quelques semaines ou quelques mois. Comment les candidats perçoivent-ils cet entre-deux tours le plus long de l'histoire, en pleine crise sanitaire ? Nous en avons sondé quelques-uns.

    Par Héléna Berkaoui
    Le 18/03/2020
  • Dans le Val-d’Oise, la gauche résiste

    Les élections municipales ont offert quelques duels intéressants dans le Val-d'Oise à l'instar d'Argenteuil ou Sarcelles. Revue des points chauds du département, au lendemain de ce premier tour où, là aussi, la crise sanitaire et l'abstention restent les deux données majeures du scrutin.

    Par Audrey Pronesti
    Le 16/03/2020