Vous qui nous lisez, vous pourrez encore nous lire ! D’abord parce que ce blog va bientôt être repris par des jeunes de Bondy formés par L’Hebdo, mais aussi parce que le contenu de ce blog va faire l’objet d’un livre, à paraître en avril aux Editions du Seuil. Ou plutôt une petite partie du contenu : avec 1,5 million de caractères aujourd’hui, en textes de journalistes et en commentaires, ce blog a accumulé en trois mois l’équivalent de 3 livres ! Je suis à l’instant noyé dans cette mer de textes, à devoir faire des choix difficiles. 

Et je vous pose cette question, à vous qui avez posté des commentaires, certains de grand evaleur, sur le Bondy Blog : acceptez-vous que vos textes figurent dans ce livre ? Ceux d’entre vous qui se sont identifiés avec une adresse email valide recevront une requête, mais nous n’avons aucun moyen de joindre les autres. Précisons que tous les droits d’auteur de ce livre seront reversés à une association de Bondy que nous sommes en train de fonder et qui s’occupera justement de recruter et de former des jeunes au blog. 

Serge Michel

Serge Michel

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021