Seul moyen de loger là: une chambre dans une famille. Je pousse la porte d’un cordonnier. Il ne connaît personne avec une pièce de trop. Un de ses clients suggère de mettre une annonce dans la vitrine. Bonne idée. Mais le temps que j’en rédige une, il a fermé boutique. C’est que j’ai recommencé plusieurs fois. « Journaliste cherche urgent… », ça va pas. Avec la réputation que se trimballe notre profession, personne ne voudra de moi. « Sociologue cherche urgent… », c’est louche. « Chercheur cherche urgent… », ridicule. 

Je finis par mettre: « Ecrivain cherche urgent chambre pour 2-3 mois dans le quartier, paiement d’avance ». Avec des petites languette pour mon numéro de téléphone. Un magasin de seconde main accepte l’annonce et un boucher aussi, malheureusement pas le plus grand, l’Euro Boucherie Viande Halal, dont les vitrines sont toutes amovibles. Me reste une annonce, j’opte pour le coiffeur. Deux pierres d’un coup, c’est 7 euros la coupe, 8 avec champoing. Le patron prie par terre, l’apprenti se moque de ma calvitie mais taille vite et bien. Son cousin loue trois chambres, toutes occupées pour l’instant. Il détache une languette, promet de rappeler.

Serge Michel

Serge Michel

Articles liés

  • Thérapie de conversion : du discours religieux à la psychanalyse

    Alors que le Parlement se penche depuis ce mois d'octobre sur l'interdiction des thérapies de conversion, Miguel Shema s'est penché sur le documentaire 'Pray Away'. Film documentaire qui fait la lumière sur l'entreprise américaine Exodus, qui pendant des années à promis à des milliers de membres de la communauté LGBTQI+ de changer d'orientation sexuelle. Des pratiques qui passent par l'usage d'une sémantique psychologique et non religieuse. Analyse.

    Par Miguel Shema
    Le 26/10/2021
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021