Yannick Vaugrenard, sénateur de Loire-Atlantique, a adressé le 30 mars au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Olivier Schrameck, un courrier lui demandant de se saisir du reportage de France 2 sur Sevran « afin d’établir objectivement les faits et d’en tirer les conclusions ». Selon le parlementaire, « de nombreuses questions demeurent au point de faire peser un discrédit fort sur l’ensemble de la chaîne publique ».

C’est un courrier envoyé au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel par un parlementaire. Le sénateur, Yannick Vaugrenard, a adressé à Olivier Schrameck le 30 mars 2017 une lettre de saisine au sujet du reportage de France 2 sur ce bar BMU de Sevran où, selon la chaîne publique « les hommes rejettent les femmes », une affirmation démentie par notre enquête du 10 mars 2017. Dans ce courrier, le sénateur socialiste, par ailleurs aussi vice-président de la commission des Affaires économiques, demande au CSA « d’établir objectivement les faits et d’en tirer les conclusions ». 

Il écrit : « Les commentaires établissaient un lien entre la présence d’un islamisme radical et cette discrimination à l’entrée. Ce reportage a généré de très nombreuses réactions jusqu’à celles de plusieurs candidats à l’élection majeure de notre pays qu’est l’élection présidentielle. Il a donc contribué à former notre opinion de citoyen d’autant que la rédaction de France 2 est supposée parfaitement fiable dans son approche journalistique ».

« De nombreuses questions demeurent au point de faire peser un discrédit fort sur l’ensemble de la chaîne publique »

Citant la contre-enquête du Bondy Blog montrant, éléments à l’appui, la présence de clientes femmes dans ce bar PMU, à l’opposé du reportage de France 2, le sénateur poursuit : « Dans un communiqué en date du 16 mars dernier, très curieusement, France 2 a réaffirmé son soutien aux équipes de la rédaction considérant que les règles déontologiques ont été respectées. Pourtant, de nombreuses questions demeurent au point de faire peser un discrédit fort sur l’ensemble de la chaîne publique. Monsieur le Président, un reportage diffusé sur une chaîne publique ne saurait souffrir du moindre doute quant à sa véracité et à la rigueur de sa réalisation. Par ailleurs, le contexte extrêmement tendu sur les questions religieuses nécessite, je le pense, une vérification poussée des journalistes sur les contenus proposés par leurs sources ». Et le parlementaire de demander : « C’est pourquoi je pense urgent que le CSA se saisisse de ce dossier afin d’établir objectivement les faits et d’en tirer les conclusions. L’enjeu est démocratique et la rigueur dans le traitement de l’information doit s’imposer particulièrement en période électorale ».

Selon nos informations, plusieurs autres plaintes de téléspectateurs ont été adressées au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. « Nous avons effectivement reçu plusieurs courriers de plaintes de téléspectateurs suite à ce reportage », nous confirme une source au CSA. Des courriers qui seront prochainement examinés par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Lettre adressée par le sénateur Yannick Vaugrenard à Olivier Schrameck, président du CSA  :

[gview file= »http://www.bondyblog.fr/wp-content/uploads/2017/04/Courrier-CSA_reportage-France-2-café-PMU-Sevran.pdf »]

Nassira EL MOADDEM

Crédit photo : Frédéric BERGEAU

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022