Derniers articles

  • La prise en charge des aînés, un dilemme social et culturel dans les quartiers

    La part des 65 ans et plus représente 20,5 % de la population au 1er janvier 2020. Une progression de 4,7 points en vingt ans. La précarité, aggravée par la crise sanitaire, fait de la vieillesse une question importante et urgente, et d’autant plus au sein des quartiers populaires. Comment y affronte-t-on la vieillesse et comment y accompagne-t-on les aînés ?

    Par Amina Lahmar
    Le 15/02/2022
  • Qui sont les femmes derrière les “salons de beauté indiens” ?

    Les salons de "beauté indiens" fleurissent dans les quartiers depuis de nombreuses années. Mais derrière les portes de ces instituts, se cachent des modèles de féminisme et d'entrepreneuriat issu de la diaspora pakistanaise, indienne ou népalaise. Amina Lahmar a franchi le pas de plusieurs établissements pour écouter une autre histoire de l'immigration en France. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 26/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022
  • À Saint-Denis, Profs et Parents épuisés mais solidaires face au protocole sanitaire

    Face à des protocoles sanitaires compliqués à suivre pour les profs et les parents, une grande majorité du personnel de l'Éducation Nationale fait grève ce jeudi 13 janvier 2021 pour signifier sa colère au Ministre Jean-Michel Blanquer. À Saint-Denis, à la fracture sociale s'ajoute la gestion de la crise sanitaire pour des profs au bord de l'implosion. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 13/01/2022
  • À Argenteuil, les employés de Dassault aimeraient voir la couleur des bénéfices

    Alors que Dassault-Aviation engrange les contrats d’armements juteux, ses salariés les plus précaires entendent bien arracher leur part du gâteau. Depuis le 19 mars 2021, l’entreprise connaît un mouvement social qui demande une revalorisation des plus bas salaires. Alors qu’un accord semble avoir été obtenu, la CGT d’Argenteuil et ses syndiqués veulent rester mobilisés face à des annonces jugées insuffisantes. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 20/12/2021
  • A Epinay-sur-Seine, les habitants de la Tour Obélisque evacués et abandonnés

    Face à la décision du préfet de Seine-Saint-Denis, tous les habitants de la Tour Obélisque située à Epinay-Sur-Seine quittent leur logement malgré des expertises contestées sur le potentiel effondrement des balcons. Propriétaires et locataires quittent leur chez eux dans la hâte, avec l’incertitude d’un relogement adéquat. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 09/12/2021
  • En Seine-Saint-Denis, l’observatoire des discriminations promet de l’action

    Face à la hausse du sentiment de discrimination en Seine-Saint-Denis, un Observatoire départemental des discriminations et de l’égalité a officiellement été inauguré le 9 novembre derier. L’organisme a publié l’enquête qui révèle des chiffres globalement en hausse sur la perception et le vécu des discriminations par les habitants du département. Décryptage.

    Par Amina Lahmar
    Le 15/11/2021
  • « Reconnaître le 17 octobre 1961 c’est reconnaître les autres combats contre un système d’impunité »

    Le massacre des Algériens le 17 octobre 1961 n'est toujours pas reconnu comme un crime d'État. Malgré les déclarations d'Emmanuel Macron, la France ne se considère toujours pas responsable d'une des pages les plus sombres de l'histoire coloniale. Fabrice Riceputi, historien, revient sur cette nuit sanglante et rappelle les enjeux d'une reconnaissance encore loin d'être gagnée. Entretien.

    Par Amina Lahmar
    Le 17/10/2021
  • Crack : « Soignez-les ! Protégez-nous » crient Pantin et Aubervilliers

    Depuis la construction du mur entre Pantin et Paris, pour gérer le flux les toxicomanes et consommateurs de crack, la colère monte chez les habitants de Pantin et d'Aubervilliers, ainsi que ceux de la capitale. Une manifestation a été organisée mercredi 29 septembre pour réclamer une solution viable à un problème de santé publique, sans cesse repoussé. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/09/2021