Derniers articles

  • Tirs policiers à Stains : « je me suis vu mourir »

    Dans la nuit du 15 au 16 aout dernier, Nordine et sa compagne reçoivent près d'une dizaine de coups de feu à Stains, tirés par des policiers sans brassards, non identifiables. Près d'un mois après les faits, l'homme toujours choqué, se confie pour la première fois aux médias, pour le BB. Témoignage.

    Par Céline Beaury
    Le 16/09/2021
  • Marche pour Adama : un combat qui se transmet de génération en génération

    A Beaumont-sur-Oise, plus de deux mille personnes ont apporté, samedi 17 juillet 2021, leur soutien à la famille d'Adama Traoré -enfin réunie au complet après la récente libération de Bagui. Mais l'annonce de la décoration des trois gendarmes mis en cause dans l'affaire étaient sur toutes les lèvres. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 18/07/2021
  • La lutte contre le contrôle au faciès est loin d’être terminée

    Alors que l’action collective « Ma rue mes droits » a mis en demeure l’Etat pour demander la fin des contrôles au faciès, l’actualité nous montre chaque jour un peu plus le ciblage raciste qui résulte de ces contrôles. À l'occasion de cette mise en demeure de l'État par 6 ONG, Anissa Rami revient sur quelques étapes de l’histoire de la lutte contre le contrôle au faciès, et ses résultats en France.

    Par Anissa Rami
    Le 29/03/2021
  • Enceinte, Déborah perd son bébé après une interpellation policière

    Déborah, 23 ans, porte plainte contre une policière, après une interpellation pour non-port du masque, le 10 décembre dans un centre commercial de Garges-lès-Gonesse. La jeune femme en est certaine : c’est la violence de l’opération qui lui aurait fait perdre son bébé, alors qu’elle était enceinte de 4 mois.

    Par Hervé Hinopay
    Le 19/01/2021
  • « Il y a un marché général du contrôle, de la surveillance et de la répression »

    Malgré leur médiatisation sur les réseaux sociaux, les violences policières sont régulièrement décrites ou qualifiées de "bavures", qui seraient le fruit d'une minorité non représentative de l'institution. Alors que la mobilisation contre la loi de sécurité globale (qui pourra interdire de filmer des images de policiers) continue, Bessma Sikouk s'est entretenue avec le sociologue Mathieu Rigouste, qui travaille sur la question. Pour lui la police “est organisée rationnellement pour produire de la violence” et “la violence policière n’a rien d’accidentel”. Entretien.

    Par Bessma Sikouk
    Le 13/01/2021
  • Affaire Gaye Camara : Un procès en appel sous tension

    Ce 15 décembre 2020, se déroulait à la cour d'appel du tribunal de Paris, l'audience dans le procès en appel de l’affaire Gaye Camara. Ce jeune homme de 26 ans tué par un tir de la police à Epinay-sur-Seine dans la nuit du 16 au 17 janvier 2018. Sur place, de nombreux soutiens présents mais aussi un important déploiement policier, avec un déroulé d’audience laissant pressentir la confirmation du non-lieu prononcé en première instance. Reportage.

    Par Céline Beaury
    Le 16/12/2020
  • Loi de sécurité globale : les voix absentes

    Alors que l'opposition au projet de loi de sécurité globale a mobilisé des milliers de personnes en France ce samedi 28 novembre, Miguel Shema est amer sur le fait que la voix de celles et ceux qui subissent le racisme des violences policières depuis des décennies, est encore trop absente des plateaux et médias mainstreams, ainsi que des discours de la gauche. Billet.

    Par Miguel Shema
    Le 30/11/2020
  • « Ils l’ont arraché à nous, mais on se battra jusqu’au bout »

    Depuis la fin du mois d’octobre, les réseaux sociaux sont le terrain d’une nouvelle lutte, celle pour Olivio Gomes, ce jeune homme noir de 28 ans, tué de trois balles par un policier de la BAC à Poissy. Si l’agent est aujourd’hui mis en examen pour homicide volontaire, la famille Gomes se bat, en ligne, pour rétablir la vérité, raconter le jeune père de famille qu'était Olivio mais aussi pour tous les autres, morts lors d’interventions des forces de l’ordre.

    Par Margaux Dzuilka
    Le 27/11/2020
  • Mort de Godefroy Djinekou : la famille réclame la réouverture du dossier

    Le 22 Septembre 2016, Godefroy Kouami Djinekou décédait des suites d’une intervention de police à Béziers. La victime était au moment des faits sujet à une crise de panique. Après plus de trois ans d’instruction, le procureur de la république à requis un classement sans suite. La famille dénonce des manquements dans l’enquête et demande une réouverture du dossier. Retour sur cette affaire.

    Par Céline Beaury
    Le 24/11/2020