Derniers articles

  • « Ecoute-moi bien, sale arabe. Tu prends ta voiture et tu vas te faire enculer ailleurs »

    Informaticien à Santé Publique France, Houssam est pleinement mobilisé dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Sauf qu’avec sa tête d’arabe et son adresse à Aulnay-sous-Bois, ce n’est pas du goût de tout le monde. En tout cas pas des policiers qui l’ont contrôlé, un soir en rentrant du travail… Témoignage.

    Par Coline Béguet
    Le 02/04/2020
  • « Les jeunes des quartiers sont les boucs émissaires parfaits »

    La semaine dernière, plusieurs cas de violences policières ont secoué la commune des Ulis, dans l’Essonne. Les interpellations de deux jeunes de la ville, Sofiane et Yassine, ont été filmées et diffusées sur les réseaux sociaux. Face à l’émoi, Fik’s Niavo, rappeur et militant local, prend la parole.

    Par Céline Beaury
    Le 29/03/2020
  • Deux ans après, émotion et engagement pour Gaye Camara

    Au moins 300 personnes étaient réunies ce dimanche à Champs-sur-Marne pour un rassemblement en hommage à Gaye Camara, tué il y a deux ans d’une balle dans la tête par la police. Soutenus par les autres comités de lutte contre les violences policières, la famille et les proches de Gaye ont appelé à des actions coordonnées et annoncé leur engagement politique à l’échelle locale.

    Par Céline Beaury
    Le 11/02/2020
  • Violences policières : « Une proposition de loi pour engager le débat »

    Légiférer pour lutter contre l’impunité. Elsa Faucillon, députée (PCF) des Hauts-de-Seine, a déposé une proposition de loi visant à rendre automatique le dépaysement des enquêtes dans les cas de violences policières. L’objectif défendu par l’élue communiste : casser la connivence entre procureurs et policiers et s’attaquer au sentiment d’impunité. Interview.

    Par Hervé Hinopay
    Le 05/02/2020
  • Samir Baaloudj : « Pour nous, ces violences policières n’ont rien de nouveau »

    Après la loi Travail et les gilets jaunes, le mouvement social contre la réforme des retraites a révélé à l’opinion publique la réalité de violences policières bien connues dans les quartiers. Militant des quartiers populaires depuis plus de 20 ans, Samir Baaloudj nous livre son regard sur la médiatisation croissante de ces violences. Interview.

    Par Ilyes Ramdani
    Le 22/01/2020
  • A Sarcelles, un hommage festif et combatif à Ibrahima

    Le combat des proches d’Ibrahima Bah continue. Après la tenue d’une conférence de presse en décembre, ses soutiens ont organisé ce samedi 4 janvier un grand événement festif en son honneur. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Sarcelles autour du comité de soutien mais aussi d’artistes comme Vegedream, Stomy Bugsy ou Maes. L’exigence de vérité n’a pas faibli, à l’instar de la revendication martelée d’avoir accès aux enregistrements de vidéosurveillance sur les lieux du drame.

    Par Céline Beaury
    Le 06/01/2020
  • Enfants disparus, mamans héroïques

    Samedi soir à Sarcelles, les mamans avaient la parole. Trois mères d'enfants décédés dans une rixe, une embrouille de quartier ou entre les mains de la police. Organisé par l'association Biblio'tess, l'événement a réuni une soixantaine de personnes dans un café sarcellois. Le BB y était. 

    Par Céline Beaury
    Le 17/12/2019
  • Brutalisé par la BAC, Boubacar n’oublie rien

    Deux agents de la BAC qui contrôlent violemment, insultent et humilient un médiateur de la ville sous les yeux d’habitants ébahis. Voilà la scène surréaliste qu’a vécue Boubacar, un habitant de Gennevilliers, et qui a été filmée et visionnée au moins un million de fois sur les réseaux sociaux. Depuis, le trentenaire a changé de service, porté plainte à l’IGPN et continue d’être intimidé par des agents de la BAC. Pour la première fois, il prend la parole.

    Par Céline Beaury
    Le 26/11/2019
  • A Villiers-le-Bel, un millier de personnes exigent la vérité pour « Ibo »

    Le décès du jeune Ibrahima Bah, 22 ans, à Villiers-le-Bel a suscité de l'émotion et de la colère, bien au-delà des limites de la commune du Val-d'Oise. Les circonstances troubles de sa mort et la volonté des pouvoirs publics de l'en rendre responsable étaient au coeur des discours lors du rassemblement qui s'est tenu lundi soir, à l'endroit même des faits. Reportage.

    Par Hervé Hinopay
    Le 08/10/2019